Manger une figue, c’est manger une guêpe !

Emblème du bassin méditerranéen depuis des millénaires, la figue est pleine de mystères. Pour commencer, ce n'est pas un fruit, contrairement aux idées reçues. Mais les secrets de la figue ne s’arrêtent pas là. Saviez-vous que cet aliment ne pourrait survivre sans la guêpe ? Explications.

Pour commencer, la figue n’est pas un fruit mais une fleur inversée. Contrairement aux pommiers par exemple, les figuiers fleurissent différemment. En effet, les feuilles des pommiers et autres arbres poussent à l’air libre. Or, les feuilles des figuiers poussent à l’intérieur de la coque qui entoure et protège la figue.

Comment est constituée une figue ?

Lorsque nous mangeons une figue, c’est la fleur à l’intérieur de la coque que nous consommons. À titre d'information, la fleur du figuier ne produit qu’un fruit contenant une seule graine appelée l’akène. On trouve dans une figue une multitude d’akènes, donc nous croquons en réalité plusieurs fruits en un.

La figue est donc un « fruit » très complexe. Mais ce n’est pas tout ! Comme les fleurs éclosent à l’intérieur, le processus de pollinisation habituel est lui aussi différent et complexe. C’est là que la guêpe figuier intervient. Notons également qu’il existe des figues mâles et femelles. Les figues que nous dévorons ne sont que des figues femelles.

Le destin funeste de la guêpe figuier

Pour que la fleur de figuier devienne une figue, l’étape de pollinisation est obligatoire. C’est là que la guêpe entre en jeu et va remplir son rôle.

Tout d’abord, la pollinisation est un processus de fécondation possible grâce aux insectes et au vent qui permettent aux fruits ou aux légumes d’être cultivés. Plus simplement, il s'agit du transport du pollen des organes de reproduction mâle vers les organes de reproduction femelle.

Lors de la pollinisation, la guêpe entre dans une figue mâle par l’orifice prévu sur le dessous pour y déposer ses œufs. Le problème : lorsque qu’une guêpe entre, elle se sacrifie. Une fois à l’intérieur, elle est condamnée et ne peut plus sortir. Pourquoi ? En entrant dans la figue, la guêpe brise ses ailes et ses antennes. Elle dépose donc ses œufs avant de mourir… En réalité, son sacrifice n’est pas vain. Le pollen apporté permet aux fleurs de pouvoir éclore et au fruit de murir.

Malheureusement, si la guêpe entre dans une figue femelle, elle est destinée à mourir avec le fruit non fécondé.

Les larves sont les seuls survivants de la pollinisation. Du moins pas tous. Les larves mâles qui ne disposent pas d’ailes doivent s’accoupler avec des femelles et creuser un tunnel pour qu’elles puissent s’échapper avec le pollen. Le destin des larves mâles est similaire à celui de la guêpe : mourir dans la figue.

La digestion : l’extraordinaire pouvoir des figues

Ne vous méprenez pas. Bien évidemment le croquant de la figue n’est pas le cadavre de la guêpe ni des larves mâles. La figue a un pouvoir extraordinaire ! Elle se sert d’une enzyme qui dissout le corps de la guêpe. La figue digère la guêpe et transforme le tout en protéine.

Cependant, pour certains vegans, la figue ne fait plus partie des aliments autorisés. Pourquoi ? Car techniquement lorsque nous mangeons une figue, nous « dévorons » une guêpe. Rassurez-vous, son corps est dissout depuis longtemps donc il n’y a aucun risque que vous tombiez sur une partie de son cadavre.

Obtenez votre bilan minceur gratuit !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Savez-vous vraiment ce qu'il y a dans une figue ? - Huffingtonpost - 10 septembre 2016 

Lorsque vous mangez une figue, vous mangez aussi...une guêpe ! - Animalamaxy - 24 juillet 2020