Allergie au pollen : 13 departements sont en alerte

Yeux qui piquent, nez qui coule, gorge qui gratte… Peut-être vous êtes-vous fait surprendre par le retour de votre allergie au pollen en ce début du mois de septembre ? Cela ne serait pas étonnant ! D’après le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), les concentrations de pollens d’ambroisie ont particulièrement augmenté dans treize départements ces derniers jours et elles “gêneront de plus en plus les allergiques”. Deux autres départements sont également placés sous vigilance pour des concentrations élevées de pollen d’urticacée.

Découvrez quels sont les départements les plus touchés dans notre diaporama.

Une plante d’ambroisie pour des millions de grains de pollen

Originaire d’Amérique du Nord, l’ambroisie est une plante qui possède surtout des inconvénients pour l’être humain. Elle est à la fois considérée comme une “mauvaise herbe” et elle possède un pollen très allergène. Cerise sur le gâteau, cette espèce qui peut atteindre 1m50 de hauteur jouit aussi d’un très fort potentiel de dissémination. Son pollen est présent de la fin juillet jusqu’aux premiers gels d’automne et chaque plante adulte produit des millions de grains de pollen. Selon le vent et les conditions atmosphériques, ces derniers peuvent être transportés jusqu’à plus de 200 kilomètres à la ronde.

Allergie au pollen : quels sont les signes ?

Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), citée par nos confrères de Sud Ouest, “5 grains de pollen d’ambroisie par mètre cube d’air suffisent pour déclencher des symptômes”. Par ailleurs, l’ambroisie provoquerait des allergies chez 15 % de la population, d’après l’Agence Régionale de Santé d’Occitanie.

Dans les formes bénignes, l’allergie au pollen se traduit par une rhinite allergique, dont les 5 signes peuvent être mémorisés avec le mot PAREO :

  • P comme prurit (démangeaisons des yeux, du nez et même du palais) ;
  • A comme anosmie (perte de l’odorat) ;
  • R comme rhinorrhée (écoulement nasal clair) ;
  • E comme éternuements ;
  • O comme obstruction nasale (nez bouché).

Si vous êtes touché par l’un ou plusieurs de ces symptômes, il y a fort à parier que vous faites partie des personnes sensibles au pollen. Pour en savoir plus, découvrez quels sont les départements les plus touchés par les pollens d’ambroisie en ce mois de septembre 2021.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

https://www.pollens.fr/ 

https://www.sudouest.fr/sante/pollen-d-ambroisie-comment-s-en-premunir-5127123.php 

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/hautes-pyrenees-l-ambroisie-une-plante-invasive-qui-prend-de-plus-en-plus-de-place-1628267380 

https://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/21535.pdf 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.