Ambroisie : attention à cette plante allergisante en Occitanie

Publié le 16 Avril 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Extrêmement invasive, l’ambroisie est aussi très allergisante. Un enjeu de santé public pris à bras le corps par le préfet de Tarn-et-Garonne, qui a décidé de lutter contre sa prolifération.
Publicité

Ambroisie : attention à cette plante allergisante en Occitanie© Istock

L’allergie aux pollens concernerait 15 à 20 % de la population française, selon les chiffres de l’ANSES. Et si vous êtes un.e habitué.e du rhume des foins, l’ambroisie doit vous dire quelque chose. Cette plante originaire d’Amérique du Nord, extrêmement envahissante, fait partie des plus allergisantes et allergènes de l’hexagone.

Publicité

L’ambroisie, le fléau des personnes allergiques

Son pollen, émis de fin juillet à début octobre, peut provoquer divers symptômes chez les personnes sensibles. Dans la majorité des cas, il est à l’origine de rhinites allergiques ou de conjonctivites. Une fois sur deux, il peut aussi causer une trachéite ou une crise d’asthme. Plus rarement, des réactions cutanées (urticaire) peuvent être observées.

Publicité

En Auvergne-Rhône-Alpes, région française la plus envahie par l’ambroisie, l’allergie à cette plante aurait touché plus de 660.000 personnes en 2017. Cela aurait entraîné des coûts de santé importants, de l’ordre de 40,6 millions d’euros, selon une analyse de l’Observatoire régional de la santé Auvergne-Rhône-Alpes.

Un plan d'action régional pour lutter contre sa prolifération

La région Occitanie serait aussi de plus en plus touchée par la prolifération de l’ambroisie. C’est ce qui a poussé le préfet du Tarn-et-Garonne à signer un arrêté prescrivant des mesures de lutte contre l’apparition et la propagation de cette plante. Un Comité départemental de coordination a également été réuni, afin de mettre en place ce plan d’action.

Pour participer à cette lutte contre l’ambroisie, les recommandations sont simples. Tout d’abord, l’arracher dès qu’on en constate sur sa propriété - si possible avant sa floraison. Dans un espace public, on signale la zone infestée via l’application mobile ou le site “Signalement Ambroisie”. Pour être sûr de bien l’identifier, et éviter de la confondre avec d’autres végétaux, une “carte de reconnaissance de l’ambroisie” est disponible en ligne.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X