Sommaire

Vous pensez que l’alcool n’a qu’un impact négatif sur votre santé ? Détrompez-vous ! Certaines boissons alcoolisées possèdent aussi quelques bienfaits, à condition d’être dégustées occasionnellement et avec modération. Les informations qui suivent ne doivent donc pas être un prétexte pour prendre l’apéritif tous les jours, au risque de vous mettre en danger.

Le vin rouge protège vos artères... et pourrait vous prémunir contre la cataracte

S’il n’y avait qu’un seul alcool à retenir pour ses bienfaits, ce serait incontestablement le vin rouge. Une chance, puisque la France compte parmi les premiers producteurs mondiaux et fabrique des vins d’excellente qualité.

Une étude publiée en 2002 dans la revue Circulation montre que boire du vin modérément aurait un effet bénéfique sur la mortalité cardiovasculaire, tandis que l’abstinence ou l’excès de boisson s’avèrent nocives. Deux ans plus tard, des chercheurs français ont montré qu’une faible consommation de cette boisson améliore la pression artérielle et le taux de cholestérol, et peut réduire le risque de certains cancers.

Un peu tous les jours, mieux que beaucoup en une fois

D’après le Dr Guez, cardiologue, que nous avions interrogé pour un précédent article, cela s’explique par les flavonoïdes et le révéstrarol présents dans le vin rouge, qui ont un effet protecteur sur les artères. Notez que seul le vin rouge de bonne qualité présente ces bienfaits : le blanc contient cinq fois moins d’antioxydants et le rosé augmente le risque d’arythmie.

Pour profiter de ce léger effet protecteur sur le cœur, le spécialiste précise qu’il faut en faire une consommation régulière, mais modérée, pour laisser à l’organisme le temps d’absorber l’alcool. Cela représente un verre par jour pour les femmes et maximum deux pour les hommes. Évitez, en revanche, de boire une demi-bouteille en une seule fois, puisque l’ivresse double le risque d’infarctus.

Enfin, le vin rouge fait partie des alcools les moins caloriques : une dose standard de 10 cl représente à peu près 80 kcal.

Cataracte : 5 verres de vin par semaine pourraient réduire vos risques

Outre les artères, le vin pourrait aussi avoir des bénéfices sur la santé oculaire. C'est en tout cas le constat d'une récente étude présentée au sein de la revue Ophthalmology. Les chercheurs ont découvert que consommer du vin à raison de cinq verres par semaine pourrait s'avérer efficace en réduisant de 23% vos risques de cataracte. A priori, ce serait le vin rouge qui aurait le plus de chances de vous éviter la chirurgie de la cataracte oculaire.

Attention, des études complémentaires sont nécessaires confirmer cette découverte. Or, selon les résultats des scientifiques, les antioxydants polyphénols – qui sont particulièrement abondants dans le vin rouge – auraient un rôle protecteur.

"Il y avait des preuves qu'une consommation d'alcool pouvait réduire le risque de chirurgie de la cataracte, mais seulement à des niveaux modérés dans les lignes directrices actuelles, souligne le Dr Anthony P Khawaja, qui a dirigé la recherche. Cela confirme le rôle direct de l'alcool dans le développement de la cataracte, mais des études supplémentaires sont nécessaires pour enquêter sur ce point".

Pour rappel, la cataracte correspond à une opacification du cristallin. Elle est très fréquente chez les personnes âgées et provoque une vision brouillée. Son traitement repose sur un acte chirurgical simple.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.