Sommaire

Une nutritionniste américaine semble avoir trouvé la solution pour prendre soin de vos intestins et pour prévenir les désagréments digestifs. Selon elle, la clé serait d'adapter votre régime alimentaire ainsi que votre mode de vie selon votre "type d'intestin". En se basant sur sa propre expérience de médecin, elle a identifié cinq types d'intestins différents. Il suffirait de savoir reconnaître le vôtre pour connaître les aliments qui vous feront le plus de bien.

"Il n'y a pas d'approche unique de la nutrition. Nous sommes tous des individus avec des besoins différents. C'est pourquoi, dans mon expérience de la thérapie nutritionnelle fonctionnelle, j'estime qu'une alimentation basée sur le type d'intestin peut être très utile", présente le Dr Lauryn Lax, médecin, spécialisée en nutrition, au sein du média américain Mbg Food.

Connaître votre type d'intestin pourrait, selon elle, vous donner des indices sur les aliments et les habitudes qui pourraient vous aider à vous sentir mieux. "Il est important d'expérimenter ce qui fonctionne pour vous - si vous êtes un mélange de types d'intestin, vous pourrez peut-être essayer plusieurs choses, ajoute le Dr Lauryn Lax. Encore une fois, il n'y a pas d'approche universelle en matière de régime alimentaire".

La nutritionniste a donc recoupé plusieurs indices qui vont vous permettre de reconnaître vos intestins et livre des suggestions en matière de régime alimentaire. Attention "quel que soit votre type d'intestin, si vous éprouvez des symptômes digestifs désagréables, consultez un praticien pour vous aider à identifier les causes de vos problèmes", conseille le Dr Lauryn Lax.

Constipation, ballonnements... : prenez le temps de bien mastiquer votre nourriture

Vous êtes sujet à la constipation, aux douleurs abdominales et ballonnement ? Vous avez ce que le Dr Lauryn Lax appelle un "intestin digestif". La nutritionniste recommande de tester le régime pegan ou paléo. La diète pegan comprend principalement des céréales complètes, des fruits et des légumes. Quant au régime paléolithique, il consiste à se nourrir à la manière de nos ancêtres chasseurs cueilleurs. Il se compose de fruits, de baies, de légumes, de fruits à coque, de plantes sauvages, ainsi que de gibiers (viandes maigres), de poissons, de coquillages et d'œufs. La nutritionniste insiste sur l'importance d'adopter une alimentation variée. C'est vrai pour tout le monde, mais d'autant plus si vous êtes concerné par "l'intestin digestif", selon elle. Elle préconise également de miser sur les aliments fermentés.

Veillez à garder sept à neuf heures de sommeil et misez sur la respiration profonde et le yoga

"Je recommande de veiller s'asseoir à table pour les repas ; mâchez bien votre nourriture ; et consommez des repas faits maison chaque fois que possible, préconise le Dr Lauryn Lax. Je conseille également de penser à faire de l'exercice quotidien (mais pas de surentraînement). Veillez à garder sept à neuf heures de sommeil et misez sur la respiration profonde et le yoga".

Encore une fois, ces principes seront utiles pour tout le monde. Or, ils deviennent encore plus essentiels pour les types d'intestins digestifs qui ressentiront particulièrement un éventuel déséquilibre digestif, explique l'experte.

Intolérances alimentaires, allergies... Donnez la priorité au sommeil

Intolérances alimentaires, allergies... Donnez la priorité au sommeil © Istock

Vous êtes souvent victime d'éruptions cutanées ? Réactions allergiques ? Asthme ? Intolérances alimentaires ? Vous avez ce que le Dr Lauryn Lax appelle l'intestin immunitaire. "L'intestin immunitaire est caractérisé par des déséquilibres tels que des éruptions cutanées, des maladies auto-immunes, des allergies, de l'asthme, de multiples intolérances alimentaires, des sensibilités et des réactions environnementales et des maladies fréquentes, décrit la nutritionniste. La personne contracte régulièrement des infections des sinus, des rhumes ou une angine streptococcique".

L'experte recommande dans ce cas de figure le régime paléo : "régime paléo + sans œufs, noix / graines, épices de morelle et légumes de morelle [pommes de terre, les tomates, les poivrons et les aubergines, ndlr]", détaille-t-elle.

"D'après mon expérience avec ce type d'intestin, je recommande de donner la priorité au sommeil ; bougez tous les jours sans en faire trop, pratiquez le yoga et trouvez-vous un nouveau passe-temps ou un nouveau débouché créatif", ajoute le docteur.

"Intestin toxique" : misez sur le jus de céleri

"Je considère comme un type d'intestin toxique la personne qui n'arrive pas à comprendre pourquoi elle ne va pas mieux malgré tout ce qu'elle fait pour être en bonne santé, explique le Dr Lauryn Lax. La personne atteinte de ce type d'intestin a généralement des antécédents d'auto-immunité ou d'un déclencheur immunitaire comme une infection intestinale ou la maladie de Lyme. Dans ce cas de figure, le foie, la vésicule biliaire et le système digestif peuvent être perturbés par une exposition chronique à des toxines (produits chimiques, métaux, moisissures, pesticides), par un régime alimentaire faible en gras ou faibles en protéines ou par une exposition aux antibiotiques".

Les recommandations en matières d'alimentation vont être semblables à celles destinées aux "intestins immunitaires". La nutritionniste recommande en outre, de consommer le jus de céleri.

"Pour soigner ce type d'intestin, je recommande des pratiques de respiration profonde, des séances de sauna et des purificateurs d'air - pour ne citer que quelques habitudes utiles", conseille le Dr Lauryn Lax.

"L'intestin hormonal et métabolique" : n'ayez pas peur des protéines

"L'intestin hormonal et métabolique" : n'ayez pas peur des protéines© Istock

"Les principaux symptômes de ceux qui ont, ce que je considère comme un intestin hormonal et métabolique, sont liés à leurs hormones : l'endométriose, le syndrome prémenstruel, les cycles irréguliers, l'insomnie ou une maladie thyroïdienne. Étant donné que la santé intestinale est liée à la santé métabolique, ces personnes peuvent avoir des déséquilibres métaboliques, comme une prise de poids indésirable, de la fatigue et des problèmes de glycémie. Il est également important de noter que la relation entre les hormones et le microbiome intestinal est bidirectionnelle, c'est-à-dire qu'elles s'influencent mutuellement", présente le Dr Lauryn Lax.

Cette dernière recommande ainsi de miser sur le régime paléo ou pegan et de consommer des aliments à faible teneur en glucides, en protéines et en graisses.

Ce type d'intestin est particulièrement mis à mal par le stress selon la nutritionniste. "Apprenez simplement à dire non ; ne craignez pas les glucides, les graisses ou les protéines, mais misez sur un bon équilibre ; éviter les plastiques (bouteilles d'eau) dans la mesure du possible ; tentez des exercices de respiration profonde, yoga, méditation et envisagez éventuellement des alternatives à la contraception hormonale avec votre médecin", propose la nutritionniste.

"L'intestin cérébral" : buvez beaucoup d'eau filtrée

"L'intestin cérébral est exactement ce à quoi il a l'air : une perturbation de la connexion cerveau-intestin. Elle se caractérise par une fonction du nerf vague supprimée, qui, à son tour, supprime la fonction digestive dans son ensemble", décrit la nutritionniste. Les personnes concernées devraient miser sur le régime paléo ou pegan, voire Fodmap, si elles souffrent de constipation. L'alimentation FODMAP préconise des repas sans glucides "fermentescibles". La nutritionniste conseille aussi de boire "beaucoup d'eau filtrée".

Si vous vous reconnaissez dans cet intestin, faites de l'exercice quotidiennement (sans surentraînement) ; dormez sept à neuf heures par nuit ; pratiquez la méditation et la respiration profonde ; essayez l'acupuncture ; évitez la lumière bleue la nuit ; et ne dépassez pas une tasse de café par jour.

"Intestin sauvage" : vous avez une combinaison des 5 intestins

"Intestin sauvage" : vous avez une combinaison des 5 intestins© Istock

"Pour tous ceux qui ont l'impression qu'ils sont une combinaison des cinq intestins décrits dans cet article, je classe cela comme un 'intestin sauvage'", explique le Dr Lauryn Lax.

Pour ce type d'intestin, il peut être utile de compiler les recommandations des cinq autres types d'intestin. "Pour commencer, envisagez d'inclure une grande variété de protéines, de graisses et de fibres alimentaires : Œufs en pâturage, céréales et légumineuses sans gluten, produits laitiers et fromage à pâte dure, noix et graines trempées et séchées, produits sucrés de manières occasionnelle (miel, sirop d'érable, chocolat noir 70 %)", préconise la spécialiste.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

How To Eat For Your Gut Type, According To A Functional Nutrition Specialist, Mbg Food, 22 avril 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.