Caillot : 7 signes qui doivent alerter apres le vaccin JohnsonJohnson

Un nouveau protagoniste est arrivé sur la course aux vaccins contre la Covid-19 en France : il s'agit de Janssen mis en point par le laboratoire américain Johnson & Johnson.

Si le déploiement de ce vaccin a été momentanément compromis, c'est parce que l’Agence européenne des médicaments (EMA) menait une enquête approfondie après plusieurs cas graves de caillots sanguins survenus aux État-Unis. L'EMA a finalement estimé que le rapport bénéfices/risques était favorable, mais confirme un risque "très rare" de caillots. 

Toujours selon l'Agence, le risque de caillot sanguin devrait figurer dans la liste des effets secondaires possibles avec le vaccin Johnson & Johnson. "Les personnes doivent consulter d'urgence un médecin si elles présentent certains symptômes dans les trois semaines suivant la vaccination avec le vaccin COVID-19 Janssen", avertit l'EMA. On passe en revue les signes d'alerte dans notre diaporama.

"Le risque d'avoir cet effet secondaire est très faible, mais les personnes qui recevront le vaccin doivent tout de même être conscientes des symptômes afin de pouvoir bénéficier d'un traitement médical rapide pour aider à se rétablir et éviter les complications", insiste l'EMA.

Caillot : les cas sont survenus chez des personnes de moins de 60 ans dans les trois semaines suivant la vaccination

Les caillots sanguins se produiraient principalement dans les veines du cerveau (thrombose du sinus veineux cérébral, CVST), de l'abdomen (thrombose veineuse splanchnique) et dans les artères. De faibles taux de plaquettes sanguines et parfois des saignements ont aussi été observés. "Les cas examinés étaient très similaires aux cas survenus avec le vaccin COVID-19 développé par AstraZeneca", note l'EMA.

"Le comité a pris en considération toutes les preuves actuellement disponibles, y compris huit rapports des États-Unis faisant état de cas graves de caillots sanguins inhabituels associés à de faibles taux de plaquettes sanguines, dont l'un a eu une issue fatale, rapporte l'EMA. Tous les cas sont survenus chez des personnes de moins de 60 ans dans les trois semaines suivant la vaccination, la majorité chez les femmes".

Néanmoins, si l'EMA juge que le risque de caillot sanguin devrait figurer dans la liste des effets secondaires possibles avec le vaccin Johnson & Johnson, l'Agence estime aussi la balance bénéfice/risque de ce vaccin "positive".

On rappelle que "dans la grande majorité des cas, les vaccins sont très bien tolérés. D’où la notion de 'balance bénéfice risque' très favorable, nous rapporte le Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal. Les effets secondaires graves sont très rares".  Avant chaque vaccination un questionnaire précis et une évaluation est faite par le professionnel de santé qui vaccine (pharmacien, médecin, infirmier, sage-femme, etc). Le but de déceler toute contre-indication à une vaccination.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

COVID-19 Vaccine Janssen: EMA finds possible link to very rare cases of unusual blood clots with low blood platelets, EMA, 20 avril 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.