Vaccin et effets secondaires : quels signes necessitent d-appeler le Samu ?

La vaccination contre la Covid-19 est au centre de tous les débats. Alors qu'AstraZeneca s'est trouvé momentanément suspendu en France, les injections de ce vaccin ont pu reprendre. Si plusieurs cas de thrombose ou de caillots sanguins, survenus après la vaccination, ont alerté les autorités, l'EMA (European Medicines Agency) a jugé AstraZeneca "sûr et efficace" après enquête.

"Dans la grande majorité des cas, les vaccins sont très bien tolérés. D’où la notion de 'balance bénéfice risque' très favorable, nous rapporte le Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal. Les effets secondaires habituels vont être une douleur au point d’injection et une légère fièvre".

Or, y a-t-il des effets indésirables ou des réactions qui nécessitent d'alerter les secours après un vaccin ? Certes, il en existe, mais heureusement, ils sont extrêmement rares, assure le pharmacien. Aperçu dans notre diaporama avec le pharmacien Thomas Kassab et Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg.

Vaccin : les effets qui traduisent une bonne immunité

"Les effets secondaires graves sont très rares. Si l'on prend l'exemple des événements thromboemboliques [après le vaccin AstraZeneca, ndlr], on recense une trentaine de cas pour des millions de personnes vaccinées, rappelle le Dr Kassab. Habituellement, les effets secondaires vont être une douleur au point d'injection et une légère fièvre. D'ailleurs, cette dernière est garante du bon fonctionnement du système immunitaire qui se met en marche".

Vaccin et effets secondaires : quelles sont les personnes les plus à risque ?

"Comme le système immunitaire fonctionne mieux chez les personnes jeunes que chez les personnes âgées, leur réaction immunitaire sera meilleure. Les jeunes auront ainsi plus de risque de présenter un petit épisode de fièvre", estime le pharmacien.

Il faut savoir qu'avant chaque vaccination un questionnaire précis et une évaluation est faite par le professionnel de santé qui vaccine (pharmacien, médecin, infirmier, sage-femme, etc). Le but de déceler toute contre-indication à une vaccination.

"On ne vaccine jamais 'à la va-vite' ou à l’aveugle, confirme le Dr Kassab. Toujours en tenant compte du contexte du patient, de ses antécédents, de ses allergies, et autres. Cette vérification préliminaire est obligatoire et est faite systématiquement par chaque professionnel de santé".

Toutefois, veillez à rester attentif à vos symptômes après un vaccin, quel qu'il soit. On passe en revue dans notre diaporama les effets qui nécessitent d'appeler votre médecin ou le 15. 

Un mal de tête qui dure depuis plus de 4 jours

1/12
Vaccin et effets secondaires : quels signes nécessitent d'appeler le Samu ?

"Si une personne se sent de plus en plus mal, avec un mal de tête qui persiste plus de 4 jours après la vaccination, il faut qu’elle recontacte son médecin ou qu'elle appelle le 15", avertit le Dr Kassab.

Un douleur anormale et persistante

2/12
Vaccin et effets secondaires : quels signes nécessitent d'appeler le Samu ?

Toute douleur anormale et persistante après la vaccination doit également alerter selon le pharmacien.

Des douleurs à la poitrine

3/12
Vaccin et effets secondaires : quels signes nécessitent d'appeler le Samu ?

Des douleurs dans la poitrine doivent vous alerter.

Des difficultés à respirer

4/12
Vaccin et effets secondaires : quels signes nécessitent d'appeler le Samu ?

Des difficultés à respirer ne doivent jamais être prises à la légère. "Elles peuvent également être observées si vous faites partie des rares cas de thrombose, dans le cas où le caillot se forme dans les poumons", décrit le pharmacien.

"Les cas très rares de formation de caillot peuvent mettre 24/48h après l'injection jusqu'à une dizaine de jours à survenir", souligne Thomas Kassab.

Une fièvre incontrôlable

5/12
Vaccin et effets secondaires : quels signes nécessitent d'appeler le Samu ?

Une légère fièvre qui survient après un vaccin n'est pas obligatoirement alarmante. "D'ailleurs, cette dernière est garante du bon fonctionnement du système immunitaire qui se met en marche", rappelle le Dr Kassab. Toutefois, si cette dernière dure plusieurs jours et devient incontrôlable, il vaut mieux contacter votre médecin ou les Urgences.

Chute brutale de la pression artérielle

6/12
Chute brutale de la pression artérielle

Une chute brutale de la pression artérielle nécessite d'appeler le Samu, alerte de son côté le Pr Stéphane Gayet.

Perte de connaissance

7/12
Perte de connaissance

En cas de perte de connaissance, il est également recommandé de contacter les secours.

Changement de coloration d'un membre

8/12
Changement de coloration d'un membre

"Une douleur très violente et persistante dans un membre avec changement de coloration et disparition du pouls de ce membre est également un effet secondaire inquiétant", selon le Pr Gayet.

Dyspnée aiguë

9/12
Dyspnée aiguë

"Une dyspnée aiguë paroxystique de repos avec sensation de mort imminente" doit également alarmer, estime le Pr Gayet.

Paralysie d'un membre

10/12
Paralysie d'un membre

Une paralysie faciale ou d'un membre ou d'un côté du corps doit aussi conduire à alerter les secours, selon notre infectiologue.

Etat confusionnel sévère

11/12
Etat confusionnel sévère

Un état confusionnel sévère, de survenue brutale et ne régressant pas, doit vous alerter

Violente douleur thoracique

12/12
Violente douleur thoracique

"Une violente douleur thoracique médiane de type striction intense en étau, irradiant dans un membre supérieur, ne régressant pas et s'accompagnant d'une forte angoisse", est aussi un effet secondaire alarmant. Il vaut mieux contacter les secours si vous ou un de vos proches est concerné.

Sources

Merci à Thomas Kassab, pharmacien officinal

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.