Sommaire

La ménopause modifie l'organisme de la femme

« La ménopause est un phénomène physiologique naturel qui survient généralement entre 45 et 55 ans, avec une moyenne d'âge à 51 ans. Elle se traduit par l'arrêt définitif des règles et la perte de la fertilité », détaille la Dr Elizabeth Paganelli, gynécologue.

C'est une période de transition qui entraîne une chute de la production d'œstrogènes, pouvant provoquer divers symptômes selon les femmes comme l'assèchement de la peau et des cheveux, la prise de masse graisseuse autour de l'abdomen et au niveau de la poitrine, ou parfois, une sécheresse vaginale avec une baisse de la libido. Mais certaines pathologies plus sérieuses peuvent également se déclarer par la suite.

Les pathologies gynécologiques à risque

De nombreuses pathologies plus ou moins aiguës peuvent se développer, à savoir :

  • l'affaiblissement des muscles pelviens, pouvant provoquer un prolapsusdescente d'organe ») de l'utérus ou de la vessie avec des troubles urinaires comme l'incontinence ;
  • les fibromes utérins symptomatiques, des tumeurs bénignes parfois douloureuses avec, selon les Manuels MSD, une prévalence de 70 % chez les femmes âgées de 45 ans ou plus ;
  • le cancer du sein : près de 50 % de ces cancers sont diagnostiqués entre 50 et 69 ans et 28 % le sont après 69 ans selon l'Institut national du cancer ;
  • le cancer de l'endomètre qui se situe au 4ᵉ rang des cancers les plus fréquents chez la femme en France, avec un âge moyen de pronostic établi à 68 ans ;
  • le cancer de l'ovaire, généralement diagnostiqué chez les femmes autour de 65 ans ;
  • le cancer du col de l'utérus, pour lequel l'âge moyen de diagnostic est de 51 ans.

Les autres maladies fréquentes après la ménopause

« Les maladies cardiaques, le diabète, les maladies chroniques et les cancers sont les pathologies les plus fréquentes chez la femme de plus de 50 ans », insiste la Dr Paganelli. L'un des facteurs majeurs qui amplifient ces risques est l'augmentation de la graisse abdominale, elle-même liée au ralentissement du métabolisme.

Le risque d'ostéoporose augmente également vers le milieu de la soixantaine : selon les données de l'Inserm, 39 % des femmes françaises de 65 ans ou plus sont concernées, et cela monte à 70 % pour celles âgées de 80 ans et plus.

Pour faire face à ces risques, une routine d'examens médicaux est à mettre en place avec le médecin traitant et le gynécologue.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Interview du Dr Elizabeth Paganelli, gynécologue et secrétaire générale du SYNGOF

Ostéoporose, Inserm.

Fibromes utérins, Manuel Médical MSD.

Cancer du sein, Institut national du cancer.

Cancer du col de l'utérus, Institut national du cancer.

Cancer de l'endomètre, Institut national du cancer.

Cancer de l'ovaire, Institut national du cancer.

Conseils santé ANSES.

Nutrition des personnes âgées, MangerBouger.fr

Étude The Lancet, 2019.

Voir plus
mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.