Sommaire

Un nouveau protagoniste arrive sur la course aux vaccins contre la Covid-19 : il n’est autre que Janssen mis en point par le laboratoire américain Johnson & Johnson. C’est le quatrième vaccin à être autorisé au sein de l'Union européenne.

La France vient de recevoir première livraison de 200.000 doses de ce vaccin. La vaccination débutera ainsi le 24 avril 2021 dans l'Héxagone. Si le déploiement de Johnson & Johnson a été retardé en France, c'est parce que nous attendions les conclusions de l’Agence européenne des médicaments (EMA) concernant le vaccin. L'EMA a estimé qu’il bénéficiait d'un rapport bénéfices/risques favorable malgré un risque "très rare" de caillots sanguins. En effet, des cas graves de caillots sanguins sont survenus aux États-Unis, après l'administration du vaccin Jansson (Johnson & Johnson).

Quel sera le public prioritaire ? Combien d’injections sont prévues ? Et surtout quels sont les effets secondaires auxquels vous devez vous attendre ? On fait le point avec les dernières informations partagées par Johnson & Johnson et par les autorités.

Il s'agit d'un vaccin basé sur des adénovirus, comme celui d'AstraZeneca

Contrairement aux deux premiers vaccins autorisés (Pfizer/BioNTech et Moderna), le vaccin Johnson & Johnson n'est pas à ARN messager. "Il s'agit d'un vaccin basé sur des adénovirus, comme celui d'AstraZeneca", explique à nos confrères de LCI Morgane Bomsel, chercheuse du CNRS à l'Institut Cochin et spécialiste en vaccinologie.

En effet, le vaccin Janssen est composé d'un autre virus, qu'on appelle adénovirus. Ce dernier a été modifié pour contenir le gène de fabrication de la protéine de pointe SARS-CoV-2. "Il s'agit d'une protéine du virus SRAS-CoV-2 dont il a besoin pour pénétrer dans les cellules du corps, décrit l'EMA. L'adénovirus transmet le gène du SRAS-CoV-2 dans les cellules de la personne vaccinée. Les cellules peuvent ensuite utiliser le gène pour produire la protéine de pointe. Le système immunitaire de la personne reconnaîtra la protéine de pointe comme étrangère et produira des anticorps et activera les cellules T (globules blancs) pour la cibler. Plus tard, si la personne entre en contact avec le virus SRAS-CoV-2, son système immunitaire reconnaîtra la protéine de pointe sur le virus et sera prêt à défendre le corps contre elle".

Un mécanisme comparable à des vaccins utilisés pour contrer d'autres pathologies. "C'est un vaccin connu, étudié depuis plusieurs années et approuvé pour Ebola", détaille encore la chercheuse.

"Les résultats d'un essai clinique impliquant des personnes aux États-Unis, en Afrique du Sud et dans des pays d'Amérique latine ont révélé que le vaccin COVID-19 Janssen était efficace pour prévenir la COVID-19 chez les personnes à partir de 18 ans [...]", décrit l'EMA. L'efficacité de ce vaccin est estimée à 67 %.

Johnson & Johnson : une seule injection suffirait

L’avantage indéniable de ce nouveau vaccin ? "Toutes les données d'efficacité sont obtenues avec une seule dose", affirme Morgane Bomsel. Concrètement cela signifie que vous ne nécessiterez qu’une seule injection, contrairement aux autres vaccins autorisés en France. Une bonne nouvelle pour les patients, mais aussi pour les autorités qui aspirent à accélérer la campagne de vaccination en France.

"Le vaccin COVID-19 Janssen est administré en une seule injection, généralement dans le muscle de la partie supérieure du bras", rapporte l'EMA.

"Vacciner la population à une reprise est beaucoup plus facile que de lui demander de revenir pour une seconde injection", relève Morgane Bomsel. "Dans les endroits où l'accès aux soins n'est pas facile, il est très important d'avoir un vaccin efficace en une dose".

Toujours selon l'EMA, la protection avec le vaccin Janssen prend effet environ 14 jours après la vaccination.

Néanmoins, dans un premier temps, il ne sera pas accessible pour tout le monde. Découvrez pages suivantes le public prioritaire et les effets indésirables auxquels on peut s'attendre.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.