Sommaire

Le rire fait maigrir !

Rire pourrait aider à maigrir ! Selon les recherches du Dr Maciej Buchowski, rire 10 à 15 minutes par jour entraînerait une dépense énergétique allant jusqu’à 40 calories, soit une perte de poids maximale de 2 kilos en un an. Et ce n’est pas tout ! Le rire limiterait également le stockage des calories.

Selon le Pr Keiko Hayashi de l’université de Tsukuba (Japon), assister à un spectacle comique, plutôt qu’à une conférence rébarbative, peut abaisser le taux de glycémie sanguin après le repas. Or, plus la glycémie est basse, plus elle freine la sécrétion de l’insuline, une hormone qui favorise la prise de poids et l’assimilation des graisses.

Rire, c’est bon pour le cœur !

Rire régulièrement peut réduire le risque de maladies cardio-vasculaires (infarctus...). C’est ce qu’ont démontré des cardiologues de l’Université du Maryland (USA) via un questionnaire envoyé à 150 personnes ayant souffert d’attaques cardiaques ou subi une intervention cardio-vasculaire.

Résultat : 40 % d’entre elles riaient très peu… D’où vient l’action protectrice du rire sur le coeur ?

  • Un, il lutte contre le stress (facteur avéré d’accidents cardiaques).
  • Deux, il améliore l’activité artérielle.

Une étude présentée en 2011 lors du Congrès de la Société Européenne de Cardiologie a montré que le rire s’accompagne d’une vasodilatation de l’artère brachiale. Or, des artères dilatées, Selon les auteurs, ces bénéfices sur le diamètre artériel sont comparables à ceux obtenus par la pratique régulière d’un sport ou encore par la prise de statine !

Le rire est antidouleur

Parce qu’il entraîne la production d’endorphines, le rire réduit la sensation de douleur. En effet, ces hormones sécrétées par le cerveau (hypophyse et hypothalamus) agissent sur les terminaisons nerveuses comme des analgésiques. On les compare d’ailleurs souvent aux opiacés (morphine par exemple).

Cinq études cliniques (411 sujets au total) ont confirmé les bienfaits du rire dans la réduction de la douleur, et ce jusqu’à 30 minutes après le visionnage d’un film comique !

Rire augmente l’immunité

Rire régulièrement est très bon pour la santé puisque cela protège des maladies. Comme l’explique Bernard Raquin, psychothérapeute : "Le rire augmente considérablement la production d’immunoglobuline A dans les glandes salivaires, une protéine essentielle du système immunitaire."

Plusieurs études de petite envergure (jusqu’à 50 participants) ont démontré que le visionnage de vidéos humoristiques entraînait une augmentation de l’activité immunitaire (via les cellules NK et les immunoglobulines), pouvant aller jusqu’à 12 heures !

Le rire, des vertus anticholestérol

Votre taux de bon cholestérol (HDL) est trop bas ? Rire peut améliorer la situation ! C’est en effet ce qu’ont démontré des chercheurs de l’université Loma Linda en Californie.

Au bout de deux mois de traitement (visionnage de films drôles), ils se sont aperçus que les 20 participants souffrant d’hyperlipidémie (excès de cholestérol) affichaient une hausse de 26 % de bon cholestérol (HDL). Or, le bon cholestérol favorise l’élimination des dépôts lipidiques dans les artères et prévient ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires et d’infarctus.

Le rire est antistress !

Parce qu’il diminue la production d’hormones associées au stress (les "catécholamines"), le rire favorise la détente. Une étude américaine réalisée en 2008 auprès de 16 participants a démontré que regarder un film drôle avait abaissé leur taux de cortisol (-39 %) et d’adrénaline (-70 %), deux hormones de la famille des catécholamines.

D’autres travaux publiés en 2012 dans Psychological Science et menés sur 169 étudiants suggèrent que le fait de rire permet de diminuer la fréquence cardiaque et de mieux résister à une source de stress.

De plus, quand on rit, on contracte son diaphragme (muscle séparant les poumons de l’estomac, le foie, la rate et les intestins) ce qui masse les organes "et participe à la décontraction du corps", comme l’explique Bernard Raquin, psychothérapeute.

Le rire est un bon antidépresseur

"Quand on rit, le sang circule plus rapidement. Le cerveau est mieux oxygéné et libère des endorphines, des substances de plaisir et de bien-être", explique Bernard Raquin, psychothérapeute.

Rire entraîne aussi la libération de dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans les sensations de plaisir. Des chercheurs de l’université Stanford (Californie, USA) ont montré que la région du cerveau stimulée par l’humour est la même que celle stimulée par l’injection de cocaïne : le noyau accumbens, le centre du plaisir et de la récompense.

Le rire favorise l’endormissement

Le rire détend, déstresse… et facilite l’endormissement ! Explication : "Le rire détend les muscles du visage, du cou, de la poitrine, de l’abdomen, des bras et des jambes. Voilà pourquoi après avoir rit, on dort plus profondément", explique Bernard Raquin, psychothérapeute dans son livre Rire pour vivre. De plus, le rire entraîne la sécrétion d’endorphines, des hormones favorisant la relaxation, donc l’endormissement.

Rire facilite la digestion

Ballonnement, constipation… Le rire pourrait être la solution contre les troubles digestifs. Pourquoi ? Parce que, via le diaphragme, le rire "masse" certains organes internes (estomac, intestin, abdomen) ce qui stimule la sécrétion de la salive et des sucs digestifs.

"Quand on rit, l’oxygène entre massivement et les poumons sont animés de secousses rapides, ce qui facilite l’élimination", ajoute Bernard Raquin, psychothérapeute. Résultat : la digestion est meilleure, le transit régulé et l’acidité de l’estomac réduite.

Le rire, des vertus anticancer

Le rire pourrait avoir une action bénéfique dans la prévention du cancer. Pourquoi ? Parce qu’"il permet au thymus [une glande située dans la partie inférieure du cou] de se dilater et de produire davantage de lymphocytes contenant des cellules anticancéreuses", explique Bernard Raquin, psychothérapeute.

Mais le rire aurait également des vertus curatives. La Ligue contre le cancer propose ainsi des ateliers de "rigologie" animés par des membres de l’Ecole française du rire. Le principe : les gens heureux guérissent beaucoup plus vite que les gens tristes ! Concrètement, les personnes atteintes de cancer se retrouvent en groupe pour des séances d’environ 1 h 30. Au programme : rire et relaxation.

Le rire soignerait l’eczéma

Désagréable par les irritations et les démangeaisons qu’il entraîne, l’eczéma est une des maladies de peau les plus fréquentes. Parmi les solutions qui peuvent la soigner : le rire !

Une étude (2007) réalisée auprès de 20 personnes souffrant d’eczéma a démontré que le visionnage d’une vidéo drôle entraînait une augmentation du taux de dermicine chez les participants. La dermicine étant un antibiotique naturel produit par les glandes salivaires, elle peut favoriser la guérison de l’eczéma.

Rire permet de mieux s’oxygéner

"Quand on rit, l’air sort à la vitesse de 120 km/h, contribuant à l’hyper-oxygénation du cerveau. Cela nettoie les muqueuses des poumons […] par un afflux massif d’oxygène, sans réduire la quantité d’oxygène dans le flux sanguin", explique Bernard Raquin, psychothérapeute, dans son livre Rire pour vivre.

Et ça marche dans les deux sens : "Apprendre à mieux respirer, c’est aussi apprendre à mieux rire", ajoute le spécialiste.

Comment rire assez au quotidien ?

Maintenant que vous connaissez tous les bienfaits du rire sur la santé, voici les astuces de Bernard Raquin, psychothérapeute et coach en thérapie par le rire, pour déclencher votre rire tous les jours !

- Expirer par saccades, par le nez, jusqu’à ce que la bouche s’ouvre d’elle-même ou que le rire se déclenche dans la gorge.

- Déclencher délibérément le rire en ouvrant largement la bouche. Utiliser pour s’aider des voyelles, en riant sur le son "i", sur le son "a", sur le son "o".

- Jouer avec les émotions en les exagérant beaucoup (ex : jouer un défaut, colère, menace, passivité, arrogance...) et en rajouter jusqu’à ce que l’exagération déclenche le rire.

> Stupéfiant : des chercheurs américains ont découvert qu’une substance provenant du fond des océans est le carburant n°1 pour alimenter votre cerveau jusqu'à 90 ans et même au-delà.

Sources

- Rire pour vivre, Bernard Raquin, ed.Dangles, 2008 - Ligue contre le cancer - "Cortisol and Catecholamine stress hormone decrease is associated with the behavior of perceptual anticipation of mirthful laughter", Lee S, Berk LS, et al. Résultats présentés lors du 121st Annual Meeting of the American Physiological Society. - "Modulation of neuroimmune parameters during the eustress of humor-associated mirthful laughter", Berk LS, Felten DL, et al. Altern Ther Health Med, Mars 2001 - "Positive emotional states and enhancement of the immune system", Dillon KM, Minchoff B, Baker KH. Int J Psychiatry Med. 1985

- "Increase in dermcidin-derived peptides in sweat of patients with atopic eczema caused by a humorous video", Kimata H. J Psychosom Res. 2007 - "Effects of laughter and relaxation on discomfort thresholds", Cogan.R, Cogan.D, et al. J Behav Med. 1987 - "Does humor facilitate coping with physical discomfort", Zillmann.D, Rockwell.S, et al. Motivation and Emotion, 1993.

Vidéo : guérison par le rire

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.