Rupture d’anévrisme : quels sont les signes ?

Des traitements pour éviter la rupture

Des traitements pour éviter la rupture© IstockPour le cerveau : Le médecin utilise l’embolisation dans plus de 70 % des cas. Un petit cathéter est introduit dans l’artère fémorale, au pli de l’aine, puis remonté par les vaisseaux jusqu’au cerveau. Sous contrôle échographique, il dépose des spirales en platine souples dans la poche de l’anévrisme, destinées à le boucher et à consolider l’artère fragilisée. L’intervention, qui se déroule sous anesthésie générale, ne laisse pas de cicatrice. La récupération est plus rapide qu’avec une chirurgie classique : cette dernière nécessite une ouverture de la boîte crânienne.

Pour l’aorte abdominale et thoracique : Le traitement consiste à clipper l’anévrisme (il est alors séparé du reste de la circulation sanguine) ou à poser une prothèse par cathéter ou chirurgie.

Vidéo : AVC les symptomes qui doivent alerter

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de l’ouvrage Infarctus et maladies cardio-vasculaires chez la femme, Ed. Dangles.