Rupture d-anevrisme : 8 comportements qui peuvent la declencher

Certaines personnes naissent avec une fragilité des vaisseaux, qui demeure ignorée parce qu’elle n’occasionne souvent aucun symptôme. Au fil du temps, la paroi d’une artère se dilate peu à peu et forme un petit ballon de plus en plus mince et fragile, appelé anévrisme, nous explique le Pr Ayman Tourbah - Neurologue aux hôpitaux universitaires Paris-Ile-de-France Ouest. 

On retrouve trois types d'anévrismes susceptibles de se rompre : les anévrismes cérébraux (les plus fréquents), qui génèrent une hémorragie intracrânienne, les anévrismes aortiques qui concernent l'aorte, la plus grosse artère qui part du muscle cardiaque et enfin les anévrismes cardiaques qui se forment souvent après un infarctus du myocarde.

Plusieurs causes de rupture d'anévrisme sont connues aujourd'hui. Une étude parue en novembre 2021 au sein du Journal of the American Heart Association a mis en lumière l'insomnie comme facteur de risque potentiel. L'occasion d'évoquer l'ensemble des causes des ruptures d'anévrisme. Il se trouve que certains facteurs de risque sont modifiables. Aperçu dans notre diaporama.

Rupture d'anévrisme : des facteurs sur lesquels nous pouvons parfois agir

La rupture d'anévrisme  entraîne une hémorragie cérébrale. Ainsi, l'accident vasculaire cérébral est une dénomination globale, qui inclue plusieurs affections, dont la rupture d'anévrisme. 

En France, entre 1 et 4 % de la population serait porteuse d’un anévrisme, soit congénital, soit acquis (dû à des pathologies ou à une combinaison de plusieurs facteurs de risque).

"La majorité ne se rompra jamais. Environ 2,5% des anévrismes intracrâniens se rompront, entraînant une hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA), également appelée hémorragie cérébrale. L'HSA est un type d'accident vasculaire cérébral qui survient lorsqu'un vaisseau sanguin à la surface du cerveau se rompt et saigne dans l'espace entre le cerveau et le crâne", expliquent les chercheurs à l'origine de l'étude.

Anévrisme : pourquoi les insomnies peuvent être dangereuses

L'origine de l'anévrisme est encore mal connue, mais on sait, que les anomalies congénitales qui se développent peuvent devenir des anévrismes au fil du temps.

"Les anévrismes rompus sont mortels. Il est donc extrêmement important d'identifier les facteurs de risque modifiables qui peuvent aider à prévenir la rupture des anévrismes", a déclaré l'auteure principale de l'étude Susanna C. Larsson, Ph.D., professeur agrégé dans l'unité de cardiologie et de nutrition. l'épidémiologie au Karolinska Institutet de Stockholm, en Suède.

L'étude en question a identifié l'insomnie parmi les facteurs de risque de la rupture d'anévrisme. "L'association entre l'insomnie et l'anévrisme intracrânien n'a pas été rapportée auparavant et ces résultats méritent d'être confirmés dans de futures études", a ajouté Susanna Larsson.

L'explication de la chercheuse est simple : un sommeil de mauvaise qualité est lié à un risque plus élevé d'hypertension artérielle. Or, cette maladie chronique joue, elle aussi, un rôle dans la survenue de rupture d'anévrisme.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

http://dx.doi.org/10.1161/JAHA.121.022277 

Merci au Pr Ayman Tourbah - Neurologue aux hôpitaux universitaires Paris-Ile-de-France Ouest. 

https://www.chuv.ch/fr/neurochirurgie/nch-home/patients-et-familles/maladies-traitees/lanevrisme-cerebral

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.