Toux : 10 plantes qui la soulagent efficacement

Bronchite, laryngite, trachéite, angine… À l’approche de l’hiver, les infections de la sphère ORL se font plus fréquentes. Et celles-ci s’accompagnent régulièrement de maux de gorge et de toux, sèche ou grasse. Or, les sirops pour la toux vendus sans ordonnance n’ont souvent aucune efficacité prouvée. Pire, une enquête de 60 millions de consommateurs, en partenariat avec la revue Prescrire, a révélé l’année dernière qu’une grande partie de ces médicaments sont plus dangereux qu’utiles.

L’une des alternatives possibles ? Se tourner vers les remèdes naturels, et plus particulièrement, la phytothérapie. En effet, de nombreuses plantes possèdent des vertus antitussives très efficaces. Nous vous les listons dans ce diaporama, ainsi que des recettes d’infusions issues du Dictionnaire des plantes médicinales, de Daniel Scimeca (éd. Alpen).

Les sirops pour la toux vendus en pharmacie peuvent causer une fausse route

Dans sa grande enquête, publiée en octobre 2020, l’Institut national de la consommation a analysé 132 médicaments en vente libre et compléments alimentaires. Parmi eux, 12 références de sirops pour la toux, collutoires et pastilles contre les maux de gorge. D’après leurs conclusions, aucun d’entre eux n’a fait la preuve de son efficacité contre la toux ou le mal de gorge, au-delà du simple effet placebo.

Par ailleurs, certains d’entre eux utilisent des anesthésiques locaux, tels que la lidocaïne ou la tétracaïne, pour endormir la gorge, et ainsi faire disparaître la douleur. Or, anesthésier la langue et le pharynx peut entraîner une fausse route à la déglutition, et donc un étouffement. La balance bénéfice-risque est donc défavorable pour ce type de médicaments. Pour soulager une toux bénigne, mieux vaut donc se tourner vers un remède naturel, en consultant un pharmacien spécialisé en phytothérapie.

Comment préparer un sirop de plante médicinale ?

Parmi les plantes listées dans ce diaporama, certaines s’utilisent en infusion, d’autres en sirop. Pour préparer ce dernier, rien de plus simple.

  • Ciselez les parties de la plante que vous souhaitez utiliser (tiges, feuilles et/ou sommités fleuries). Mettez-les dans une casserole. Recouvrez d’eau, de manière à laisser environ 5 cm d’eau au-dessus de la plante.
  • Portez à légère ébullition. Laissez frémir 3 à 4 minutes à couvert. Coupez le feu et laissez infuser une heure, toujours à couvert, pour conserver tous les sucs de la plante.
  • Filtrez et ajoutez du sucre, à hauteur de 75 % du poids du liquide (par exemple, pour un litre de liquide, comptez 750 g de sucre). Portez à ébullition, pour dissoudre le sucre. Baissez le feu et laissez cuire sur feu doux, jusqu’à obtenir une texture sirupeuse.
  • Versez dans des flacons stérilisés et hermétiques. Avant ouverture, conservez 3 à 6 mois dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière. Après ouverture, conservez au réfrigérateur 2 à 3 semaines maximum.

Attention : l’usage des plantes médicinales n’est pas anodin. Demandez conseil à un médecin ou à un pharmacien spécialisé, qui sauront vous conseiller sur les plantes les mieux adaptées à votre problème, vous indiquer la posologie à respecter et les éventuelles contre-indications.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Dictionnaire des plantes médicinales, de Daniel Scimeca (éd. Alpen).

La phytothérapie dans le traitement de la toux, Vidal. 

Comment faire son sirop médicinal alimentaire, Le chemin de la nature. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.