A 45 ans, Isabelle Guyomarch est touchée par un cancer du sein agressif stade 3. De son combat, elle a créé le laboratoire Ozalys, la première marque dermo-cosmétique qui répond aux problématiques des femmes touchées par le cancer. Plus engagée que jamais, la cheffe d’entreprise s’implique pour aider les femmes à se reconstruire après cette épreuve.

“La campagne annuelle d'Octobre Rose est l'occasion de rappeler l'importance de la prévention et de l'information sur le cancer du sein. Mais c'est aussi l'occasion de parler sans complexe des seins des femmes, et pour Ozalys, c'est l'occasion de dire à toutes les femmes que leur beauté est précieuse, et qu'en toutes circonstances, y compris pendant et après les traitements anti-cancéreux, des solutions existent pour continuer à prendre soin de soi et à aimer son corps” explique Isabelle Guyomarch.

Aimer nos seins comme ils sont

Si Isabelle se demande encore comment a-t-elle pu passer à côté d’une boule de 2 centimètres sur son sein, elle rappelle que l’auto-palpation est essentielle pour dépister au plus tôt les cancers du sein avant 50 ans : “entre 25 et 50 ans, c’est le vide côté dépistage. L’auto-palpation est nécessaire et avec cela, le fait de regarder ses seins autrement, les observer avec bienveillance. C’est un enjeu important qu’ils restent en bonne santé” insiste Isabelle Guyomarch. “C’est d’autant plus vrai que les jeunes femmes se sentent indestructibles, mais il y a beaucoup de cancer du sein avant 50 ans” rappelle la cheffe d’entreprise. L’ambition d’Ozalys et d’Isabelle est d’aider les femmes à se reconstruire, en leur permettant de prendre soin d’elles, mais aussi en levant les tabous liés au cancer, notamment en entreprise.

Cancer : intégrer la fragilité et en faire une force

Isabelle Guyomarch n’a jamais cessé de travailler : “le cancer pouvait me prendre beaucoup de choses, mais pas mon travail ! J’ai résisté et je lui ai refusé ce droit. C’était aussi une bouée de sauvetage pour moi” témoigne-t-elle.

Aujourd’hui, en tant que cheffe d'entreprise d’une société de 250 salariés, elle milite pour assurer l’employabilité des personnes malades : “en entreprise on pense toujours qu’il faut être bien portant et performant. En intégrant la fragilité, on montre qu’on peut gérer la maladie et les bien portants vont mieux. C’est un cercle vertueux, porteur d’espoir” explique Isabelle. Ses conseils :

  • En parler dès l’annonce du diagnostic ;
  • Maintenir le lien avec les collègues et les managers ;
  • Échanger ;
  • Reprendre le travail à son rythme lorsque c’est possible et souhaité.

“Le cancer ça ressemble à un confinement et tout concours à vous isoler. Cette éviction sociale ne doit pas se transformer en éviction socio-économique. J’ai l’intime conviction qu’il faut assurer l’avenir pour améliorer la qualité de vie des personnes malades” insiste la survivante du cancer. Isabelle ajoute que “l’après cancer reste une période compliquée, car on ne laisse pas de place à la plainte. On exige de nous qu’on soit comme avant et on ne prend pas en compte la phase de reconstruction pourtant essentielle.

Il faut réussir à se relever de ce traumatisme et le transformer en quelque chose de positif en accompagnant les femmes. C’est mon objectif en tant que femme et cheffe d’entreprise d’Ozalys” conclut Isabelle Guyomarch.

Ozalys en quelques mots

Pensé pour les femmes touchées par le cancer du sein, Ozalys s'interdit les ingrédients interagissant avec le système endocrinien, traque phtalates, plastifiants et métaux lourds. 12 mois sur 12, Ozalys accompagne les femmes dans la prévention du cancer du sein, de ses récidives et leur apporte confort et réconfort en toute sécurité. Pensés pour répondre aux besoins spécifiques des femmes touchées par le cancer du sein, les onze soins d'hygiène et hydratants Ozalys s'adressent grâce à des prix abordables à toutes les personnes affectées par les effets secondaires des traitements pendant et après la maladie. 100 % made in France, OZALYS est déjà récompensée par 8 Prix et Awards.

https://www.ozalys.com/fr/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.