Les buveurs de café vivraient plus longtemps

Publié le 30 Avril 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Boire régulièrement du café réduirait les risques de certaines maladies et augmenterait la longévité, selon deux études.
Publicité

Pour vivre longtemps… buvez du café ! Deux études - l’une américaine, l’autre européenne - publiées dans la revue Annals of Internal Medicine, suggèrent que consommer régulièrement ce breuvage serait bon pour la santé. Plus encore, cela augmenterait l’espérance de vie.

Les Français, grands amateurs de graines torréfiées

83 % des Français déclarent consommer du café, selon un baromètre Ifop d’octobre 2018. Et il semblerait que plus on vieillit, plus on devient amateur de petit noir, puisque 92 % des plus de 50 ans en dégustent régulièrement. Appréciée pour ses propriétés stimulantes, cette boisson est pourtant souvent décriée. On l’accuse notamment de perturber le sommeil et de susciter l’irritation.

Publicité
Publicité

Toutefois, il semblerait que la balance bénéfices-risques penche en sa faveur. Selon les deux études, sa consommation pourrait contribuer à allonger l’espérance de vie, et réduire le risque de certaines maladies.

Boire du café, la clé de la longévité ?

La première étude, menée dans dix pays d’Europe, a analysé les données de plus d’un demi-million de personnes, âgés de plus de 35 ans. Résultat : ceux qui boivent environ trois tasses de café par jour auraient tendance à vivre plus longtemps que les non-buveurs.

« Nous avons constaté qu’une plus grande consommation de café était liée à un moindre risque de décès, de toute cause, et en particulier ceux liés aux maladies de l’appareil circulatoire et du système digestif », précise le Dr Marc Gunter, l’un des principaux auteurs de l’étude.

Plus on boit de café, plus la mortalité diminue

La seconde étude, un peu plus ancienne, menée sur 185 000 Américains âgés de 45 à 75 ans, montre que les buveurs de café auraient moins de risque de développer des maladies cardiovasculaires, respiratoires ou rénales, ainsi que d’avoir un cancer ou du diabète. Et cela fonctionnerait aussi pour les amateurs de déca.

Plus encore, il semblerait que plus la quantité quotidienne de café augmente, plus le risque de mortalité diminue. Ainsi, les participants buvant une tasse par jour avaient 12 % moins de chances de mourir que les non-buveurs. Un chiffre qui monte à 18 % pour les personnes consommant deux à trois tasses par jour.

Un lien de cause à effet pas encore prouvé

Les effets bénéfiques du café sur la santé pourraient s’expliquer par sa forte teneur en antioxydants. De précédentes études ont montré que cette molécule pourrait améliorer la fonction hépatique et réduire l’inflammation.

Mais ne vous jetez pas tout de suite sur votre cafetière ! Ces recherches présentent, en effet, quelques limites. L’étude européenne, par exemple, porte principalement sur des personnes en bonne santé - excluant les sujets atteints d’un cancer, de diabète ou d’une maladie cardiaque. Elle aurait aussi révélé un potentiel lien entre le café et le risque de cancer chez les femmes ; mais les chercheurs auraient minimisé cette conclusion, affirmant qu’elle “pouvait être fausse”.

Les experts, eux-mêmes, mettent en garde : “nous ne pouvons pas affirmer que boire du café va prolonger votre vie, mais on y voit une association”, souligne Veronica Setiawan, auteure principale. En tant qu’étude observationnelle, leurs travaux montrent un lien entre la consommation de café et la longévité. Mais ils ne suffisent pas à prouver qu’il y ait une relation de cause à effet entre ces deux éléments.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X