Sommaire

La cellulite est un phénomène naturel qui touche majoritairement la gent féminine, avec 90% de femmes atteintes contre à peine 2% des hommes. Plusieurs éléments expliquent cette inégalité : les hormones féminines avec les oestrogènes, des cellules adipeuses deux fois plus nombreuses chez la femme pour stocker plus de graisses et prévenir la hausse des besoins pendant la grossesse. On constate aussi chez ses dernières des lobules graisseux plus gros que chez l’homme et disposés perpendiculairement par rapport au derme (alors que l'agencement est oblique chez l'homme). Les femmes ont une peau plus mince et une présence plus élevée d'adipocytes au niveau du bas ventre, des cuisses et des hanches. Ils sont plutôt situés au niveau de l’abdomen chez les hommes.

Trois différents types de cellulite

Pour éliminer efficacement la cellulite, il faut savoir la reconnaître. Pour cela, chacun peut faire le test soi-même et ainsi définir :

  • la cellulite aqueuse : elle est provoquée par une mauvaise circulation sanguine et la rétention d'eau qui l'accompagne. Elle n’est pas douloureuse et reste souple à la palpation . Celle-ci se retrouve majoritairement au niveau des cuisses et des mollets. Une alimentation trop salée et une déshydratation l'amplifient ;
  • la cellulite adipeuse : c'est la plus courante, elle résulte d'un excès de stockage des graisses souvent provoqué par une mauvaise alimentation et un manque d'activité physique. Au toucher, elle est indolore et molle ;
  • la cellulite fibreuse : c'est la plus difficile à gommer car elle est installée depuis longtemps. Douloureuse quand on la palpe, cette cellulite peut également prendre des teintes violacées. Ses principales causes sont le fait d’une alimentation trop riche en sucres raffinés et un manque d'exercice physique.

L'hygiène de vie à travers l'alimentation et le sport sont les premières habitudes à adopter pour diminuer l'aspect peau d'orange, et pour se donner un petit coup de pouce, de nombreuses plantes s'avèrent efficaces sous forme d'huiles essentielles (déconseillées voire interdites aux femmes enceintes), d'huiles végétales ou de tisanes.

La cellulite aqueuse : les bienfaits de l'ortie

« La cellulite aqueuse est celle sur laquelle on peut agir le plus facilement », indique la naturopathe Aurore Roose. « C'est une cellulite qui varie beaucoup : elle est plus prononcée pendant la grossesse par exemple, ou l'été à cause de la chaleur ».

« Ici, les plantes vont être utiles pour agir sur le drainage. Il faut privilégier les massages le soir car plus on avance dans la journée et plus la rétention d'eau se fait », ajoute-t-elle. Pour réussir le massage et obtenir un soulagement immédiat, la spécialiste recommande de commencer par la cheville, puis remonter jusqu'à l'aine en effectuant des mouvements de bas en haut.

L'aromathérapie

« La criste marine est la plante numéro un contre tout type de cellulite, et particulièrement la cellulite aqueuse, car elle a une action directe contre la rétention d'eau », détaille la naturopathe. « L'huile essentielle de genévrier est également très appréciée pour éliminer les excès de stockage d'eau ».

La spécialiste conseille d'utiliser ces huiles essentielles mélangées à une huile végétale, et si possible celle de calophylle inophyle pour ses vertus anti-inflammatoires. Pour cela, il suffit de mélanger 2 gouttes de l'huile essentielle choisie avec quelques millilitres d'huile végétale et d’appliquer directement sur le corps en massant. « Pour les femmes enceintes, un massage avec l'huile végétale sera déjà très bénéfique ».

La phytothérapie

Aurore Roose met en avant les bienfaits de l'ortie : « C'est une plante exceptionnelle car elle très riche en nutriments et possède des propriétés diurétiques, idéales pour lutter contre la rétention d'eau ».

Pour l'utiliser, il est nécessaire de faire infuser 3 cuillères à soupe d'ortie dans un litre d'eau pendant 10 à 15 minutes. Par la suite, après filtration, la boisson peut être consommée tout au long de la journée. La cure est préconisée pour une durée de trois semaines maximum. « Mais il ne faut pas oublier de boire beaucoup, car souvent, la rétention d'eau est aussi un signe de manque d'hydratation », ajoute la thérapeute.

La cellulite adipeuse : le thé vert peut vous aider

« Cette cellulite est déjà plus compliquée à éliminer car elle correspond à un excès de stockage de graisse et est souvent combinée à une cellulite aqueuse », annonce Aurore Roose.

L'aromathérapie

Au sujet de l’aromathérapie, la naturopathe est formelle : « dans ce cas précis, je conseille l'huile essentielle de pamplemousse qui est une grande détoxifiante à l'action lipolytique, c'est-à-dire très efficace pour diluer les graisses stockées ». Elle peut être combinée à l'huile essentielle de cèdre de Virginie ou de cèdre de l'Atlas : toutes deux favorisent la décomposition des acides gras et aident à la décongestion.

Ces huiles essentielles sont à utiliser en mélange avec une autre, végétale. Il est bon de privilégier la calophylle, à raison d'une goutte de chaque huile essentielle pour quelques millilitres de préparation.

Les massages doivent être effectués matin et soir pendant un mois minimum. « Pour qu'ils soient efficaces, il faut saisir la peau entre son pouce et ses doigts en la faisant remonter ». Une sensation de chaleur et une rougeur peuvent apparaître. Pour les femmes enceintes, la spécialiste conseille uniquement le massage à base d'huile végétale.

La phytothérapie

« Le thé vert est un très bon stimulant du métabolisme, aidant ainsi à brûler les graisses ». La spécialiste conseille de consommer du thé vert bio pour éviter d'ajouter des toxines à l'organisme et de ne pas dépasser trois tasses par jour.

La cellulite fibreuse, la plus difficile à supprimer

« Cette cellulite est présente depuis de nombreuses années et est souvent couplée à un excès de poids. Donc ici, il faut souvent appliquer des méthodes supplémentaires comme l'activité physique et le rééquilibrage alimentaire », conseille Aurore Roose.

Réaliser un puissant drainage manuel

Difficile à supprimer, la cellulite fibreuse nécessite un drainage manuel assez puissant avec la technique du palper-rouler. C'est une méthode qui consiste à pétrir la peau pour activer les circulations lymphatiques et veineuses.

Pour un résultat optimal, la naturopathe conseille de s'adresser à un professionnel afin d'apporter des réponses ciblées à la morphologie et aux spécificités de la personne. Les séances peuvent s'avérer coûteuses, il existe donc des ventouses qui aident à réaliser les mouvements pour les petits budgets. Les plantes utilisées pour venir à bout de la cellulite adipeuse sont également de bonnes alliées ici.

Sources

Interview de Aurore Roose, naturopathe et phytothérapeute 

« Comment reconnaître son type de cellulite ? », de la Dr Caroline Lefebvre-Sagui : https://www.docteur-sagui.fr/fr/on-vous-dit-tout/conseil-esthetique/reconnaitre-son-type-de-cellulite-et-la-combattre-efficacement 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.