“Ariel a développé des troubles autistiques suite à des lésions cérébrales survenues à sa naissance. J’ai décidé de me consacrer à lui face à son handicap moteur et neurologique. J’ai fait beaucoup de recherches et nous sommes allés en Italie et en Israël pour lui proposer des méthodes de rééducation qui n’existaient pas en France. Ariel a progressé et à 3 ans il marchait, il savait lire et écrire.

En revanche, il est resté non verbal, mais, pour moi, ce n’est pas une fatalité. Nous avons cherché des moyens de communications alternatifs pour ne pas le priver de communication. Les enfants autistes sont souvent réticents pour communiquer donc il faut leur proposer de multiples systèmes de communication afin qu’ils adhèrent.”

Ne pas priver de communication les enfants autistes

“Face à un enfant non verbal, les parents sont effrayés et c’est bien normal. Je pense qu’il ne faut pas les priver de communication. De nombreux parents ont tendance à penser que s'ils leur proposent une méthode alternative, l'enfant ne va pas parler, c’est une erreur. En revanche, il faut faire preuve d’imagination et de créativité pour trouver plusieurs systèmes de communication alternatifs et trouver la solution la plus adaptée à son enfant.”

Pictogramme, langage des signes, tablette… D’autres manières de communiquer

“Pour Ariel nous avons testé plusieurs méthodes. Au début nous utilisions des pictogrammes. Il montrait les images pour se faire comprendre. Rapidement, cette méthode a montré ses limites. Nous lui avons appris à épeler les mots en phonétique grâce à une planche d’alphabet, mais il ne fallait pas perdre cette planche et l’emmener partout. Au quotidien, cela manquait de praticité. Finalement, nous avons inventé un autre langage. Ariel retranscrit en signe chaque son. Il y en a une trentaine ce qui permet l’apprentissage rapide. J’aimerais d’ailleurs développer cette méthode pour d’autres enfants et d’autres profils de personnes non verbales.”

Autisme : soutenir son enfant

“Je peux dire que je suis hyper fière d’Ariel. Il est très courageux et il nous a tous fait progresser. Il a développé notre esprit créatif et il nous a fait faire des choses qu’on aurait jamais fait s’il n’avait pas été là. Il est déterminé et ne se plaint jamais, je suis très admirative de son parcours. Quand on évoque l’autisme, certains médecins sont parfois assez négatifs et contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, selon moi, le diagnostic de l’autisme signifie le début de la rééducation et non pas un couperet fataliste sur les capacités de notre enfant. Chaque profil est différent et l’autisme n’est sûrement pas une étiquette.”

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Sources

https://www.unpasenavant93.com/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.