“Quand on a un enfant autiste on a plusieurs casquettes : celle de parents évidemment, celle d’aidants, de soignants parfois, et aussi, celle de personne engagée. Nous prônons une école inclusive car c’est loin d’être évident pour nos enfants de suivre un cursus “classique” puisqu’ ils doivent être accompagnés d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). De notre côté nous avons été chanceux car l’une des écoles de notre quartier propose une classe ULIS (Unités Localisées d’Inclusion Scolaires pour les élèves en situation de handicap) où Eydo a été accueilli."

Autisme : en parler pour sensibiliser

“Avec nos 11 ans d'expérience sur l’autisme à travers notre fils, nous pouvons maintenant aider d’autres parents qui découvrent l’autisme de leur enfant.”

Conseil n°1 : Ne pas avoir honte d’en parler

“Même si le sujet peut être gênant, je pense qu’il ne faut pas avoir peur d’en parler autour de soi. De notre côté, nos familles et nos amis sont aujourd’hui très sensibilisés à l’autisme d’Eydo. Au travail, je dois avouer que c’est plus délicat.”

Conseil n°2 : Se rapprocher des associations

“Même si je pense qu’il y a trop d’associations autour de l’autisme et qu’il faudrait plus de regroupement pour avoir plus de poids, c’est utile de s’en rapprocher pour rencontrer des familles qui vivent la même chose et se faire accompagner pour les démarches administratives."

Conseil n°3 : Créer de la proximité avec ses pairs

"Rencontrer des personnes qui vivent la même situation cela permet de se rassurer, de trouver de l’entraide et de la proximité. On se comprend. On peut aussi profiter de l’expérience des uns et en aider d’autres ; c’est très positif.”

Conseil n°4 : Aller sur les réseaux sociaux

“Les réseaux sociaux sont aussi un bon moyen de parler avec d’autres parents ou avec des professionnels qui interviennent dans le domaine de l’autisme. Ça remonte parfois le moral et permet d’avoir rapidement des retours.”

Conseil n°5 : sensibiliser les adultes sur l’autisme

Le regard de l’adulte doit être éduqué car il est parfois malveillant et gênant. Nous avons fait faire des vêtements à notre fils floqué ‘handicap mental’ car nous devions sans cesse nous justifier du handicap de notre enfant. A force de sensibiliser et d'informer, nous avons l’espoir que la différence sera enfin acceptée.”

Quand on a un enfant autiste, ce dernier est souvent exclu mais la famille aussi. La santé mentale du foyer est parfois compliquée. Il faut essayer de s’en sortir en prenant des temps de répit, en faisant une activité qui nous plaise, se ressourcer à travers un épanouissement personnel.”

Eydo a participé du 2 au 22 avril 2022, aux “100 portraits de personnes touchées par l’autisme” – enfants et adultes autistes, parents, encadrants, fratries – exposés aux yeux des Franciliens à travers 3 lieux d’exposition : la Canopée des Halles, France Télévisions et la ville de Versailles. L’exposition gratuite organisée en partenariat avec le projet Inside Out Project créé par l’artiste JR a pour but de sensibiliser le grand public à ce qu’est véritablement l’autisme au quotidien.

Conseil n°5 : sensibiliser les adultes sur l’autisme© Service de presse

Pour en savoir plus sur les associations à l’initiative de l'exposition :

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.