Ecouter l'article :

"En tant que maman, on m'a beaucoup culpabilisée", a confié Hélène de Fougerolles sur le plateau de C à vous ce mardi 23 février. Invitée pour parler de son livre T'inquiète pas, maman, ça va aller, qui évoque son douloureux parcours pour accepter l'autisme de sa fille Shana, la comédienne a vivement dénoncé le comportement des médecins et psychologues. "On m'a beaucoup culpabilisée parce qu'ils pensaient que c'était une carence affective et plutôt maternelle. On m'a dit ça pendant quinze ans", a assuré la comédienne, qui fête ses 48 ans ce jeudi 25 février.

Sa fille ayant été diagnostiquée à l'âge de 3 ans, elle pointe du doigt le manque d'accompagnement du corps médical, qui l'accusait d'être responsable de la maladie de son enfant. "Je disais : 'Mais je fais pas de carence maternelle, [...] Elle était tout le temps sur moi, je l'embrassais'... Bah voilà on me disait : 'Vous faites pire, vous faites le contraire, vous êtes en train de la bousiller'", témoigne la comédienne. Face à cette culpabilisation du corps médical, qui avait du mal à déterminer l'origine de l'autisme, Hélène de Fougerolles a expliqué s'être longtemps sentie "responsable" de la maladie de sa fille. "On le dit beaucoup, à beaucoup de mamans", a-t-elle ajouté. Selon l'actrice, "on connaissait pas l'origine de l'autisme et on est très en retard en France".

"Des médecins me l’ont imputé durant des années"

"Je devais arrêter de me sentir coupable de l’état de mon enfant, alors que des médecins me l’ont imputé durant des années", a-t-elle également confié à Télé-Loisirs. L'actrice assure avoir écrit son livre "dans l’espoir d’aider d’autres mamans à déculpabiliser". Elle explique aller aujourd'hui beaucoup mieux et confie que sa fille, aujourd'hui presque majeure, est également très heureuse. "À presque 18 ans, elle va très bien et moi de mieux en mieux", conclut Hélène de Fougerolles.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.