“La société ne parle que des enfants autistes, qui sont souvent repérés par l’équipe enseignante. D’ailleurs, le diagnostic d’un enfant peut amener l’un des parents à comprendre que lui aussi est neurodifférent” explique Anne Cossé, diagnostiquée autiste Asperger à 53 ans. Pour aider les adultes à découvrir leurs particularités, Anne Cossé a écrit “Et si VOUS étiez autiste ?”, un livre qui donne la parole aux adultes autistes à travers des témoignages relatant leur parcours diagnostic et comment ils ont découvert leur neurodifférence.

Diagnostic de l’autisme chez l’adulte : entre hasard et rencontre

“Le diagnostic de l’autisme chez l’adulte est souvent assez compliqué, car peu de spécialistes sont capables de l’établir. Les adultes autistes eux-mêmes ne savent pas à qui s’adresser car avant d’en arriver au diagnostic officiel, l’adulte doit tout d’abord croiser l’idée, le concept de l’autisme. Cela peut se faire de différentes manières, quand on a un enfant autiste ou qu’on rencontre une personne autiste, comme ça a été le cas pour moi” témoigne Anne Cossé.

“Personnellement, c’est lorsque je me suis rapprochée d’une association au sein de laquelle j’ai rencontré un membre qui venait d’être diagnostiqué autiste. L’autisme Asperger est un sujet familier dans cette association, et je me suis totalement reconnue. Mais, j’ai n’ai reçu le diagnostic officiel qu’un an plus tard” précise-t-elle.

Du concept de l’autisme au diagnostic officiel

“Le diagnostic officiel de l’autisme n’est pas toujours souhaité par les personnes. Pour moi, c’était important de confirmer ce que je pensais déjà. Il existe deux voies pour obtenir un diagnostic officiel. La voie publique à travers les CRA (Centres de Ressources Autisme), mais il n’existe qu’une vingtaine de centres en France et donc beaucoup d’attente (environ trois ans pour les adultes). La voie privée, à travers le diagnostic d’un psychiatre spécialisé dans le spectre autistique. Ici aussi, il faut s’armer de patience, car il y a beaucoup d’attente. J’ai donc décidé de faire appel à une psychologue spécialisée, qui a fait confirmer son diagnostic par une psychiatre. J’ai suivi de nombreuses séances d’évaluation chez la psychologue, puis j’ai rencontré la psychiatre pour validation du diagnostic."

Autisme et handicap : un point parfois essentiel

Le fait que les côtés handicapants de l’autisme soient reconnus est essentiel à mes yeux. Cela permet d’obtenir quelques aides et donc de vivre le plus normalement possible. Par exemple, quand je vais faire mes courses, c’est épuisant pour moi : la foule, la musique, les lumières… Je suis soulagée de pouvoir utiliser ma carte prioritaire pour passer rapidement en caisse et retrouver une certaine sérénité” témoigne Anne Cossé.

“Si au départ j’ai eu beaucoup de mal à me remettre des réactions des gens face à ma carte de priorité en raison du caractère invisible de ma souffrance, aujourd’hui je m’en fiche et je considère que je n’ai pas à me justifier”, précise Anne.

Diagnostic de l’autisme adulte, et après ?

"Beaucoup d’adultes autistes ou des proches me contactent pour savoir comment faire une fois le diagnostic posé, car ils sont complètement perdus. Nous ne sommes pas aidés pour les démarches ou pour le suivi si c’est souhaité. Les adultes autistes se reposent essentiellement sur le bouche-à-oreille pour trouver de l’aide, car certains praticiens ne parlent que de médication et de nombreuses associations n’aident que les enfants… C’est pour cette raison que j’ai pour projet de créer un café Aspie dans ma ville pour se rencontrer régulièrement, car même si on est différent, on se comprend. C’est génial de rencontrer des personnes qui ont la même façon de penser que soi et les mêmes réactions. Faire avancer les choses collectivement, c'est essentiel mais difficile pour les autistes pour qui le phénomène de groupe est épuisant.”

Je pense souvent à cette philosophie de Marc-Aurèle, que je trouve appropriée pour les personnes autistes : “Mon Dieu, donne-moi la Sérénité d’accepter les choses que je ne puis changer, le Courage de changer les choses que je peux, et la Sagesse d’en connaître la différence.” conclut Anne Cossé.

Diagnostic de l’autisme adulte, et après ?© Service de presse

Pour en savoir plus :

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.