Manger du sucre, pas si bon pour le moral...

Publié le 10 Avril 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Consommer une boisson sucrée pour avoir un coup de boost, manger des friandises pour se remonter le moral… Ces idées bien ancrées dans notre culture seraient fausses. Au contraire, le sucre pourrait accroître la fatigue et réduire l’attention.
Publicité

Si vous êtes du genre à noyer votre chagrin dans un pot de glace XXL, lisez bien cet article avant d’y plonger votre cuillère. En effet, le sucre aurait tendance à aggraver l’humeur, au lieu de l’améliorer. C’est ce que suggère une étude réalisée par les université de Warwick, Humboldt et Lancaster, publiée dans Neuroscience & Biobehavioral Reviews.

Encore plus fatigué après avoir mangé sucré

Les chercheurs ont voulu déconstruire le mythe selon lequel on pourrait facilement se consoler à grand renfort de friandises et de tablettes de chocolat. Pour ce faire, ils ont analysé les données de 31 études, portant sur près de 1300 adultes au total.

Leur but : étudier les effets du sucre sur divers aspects de l’humeur, tels quel la colère, la vigilance, la dépression et la fatigue. Les scientifiques ont aussi examiné comment certains facteurs, comme la quantité ou le type de sucre consommé, pouvaient affecter l’humeur, et si le fait de pratiquer des activités physiques et mentales exigeantes avait un impact.

Publicité

Ces recherches leur ont permis de constater que la consommation de sucre n’aurait pratiquement aucun effet sur l’humeur, et ce quelle qu’en soit la quantité avalée. Cela reste vrai même pour les personnes qui se lancent dans une activité éprouvante juste après. Ils ont aussi remarqué que les sujets qui consomment des produits sucrés se sentiraient plus fatigués et moins alertes que ceux qui n’en mangent pas. L’idée selon laquelle on pourrait se sentir mieux grâce au sucre serait donc bel et bien erronée.

Publicité

“L’idée que le sucre peut améliorer l’humeur [...] n’est pas justifiée”

“Nous espérons que nos résultats contribueront grandement à dissiper le mythe du “sugar rush” (ou ruée vers le sucre) et à éclairer les politiques de santé publique visant à réduire la consommation de sucre”, souligne le Pr. Elizabeth Maylor, de l’université de Warwick. Car ce dernier ne serait pas très bon pour la santé. Prise de poids, diabète, caries… Ses effets néfastes ont déjà été démontrés.

“L’idée que le sucre peut améliorer l’humeur a beaucoup influencé la culture populaire, à tel point que des gens du monde entier avalent des boissons sucrées dans le but d’être plus alerte, ou de lutter contre la fatigue”, explique le Dr Konstantinos Mantantzis, directeur de l’étude et membre du département de psychologie de l’université de Berlin. “Nos résultats indiquent très clairement que de telles affirmations ne sont pas justifiées. Le sucre pourrait même vous faire sentir pire”.

Sucre : pas plus de 25 g par jour, selon l’OMS

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le sucre ne devrait pas excéder 10 % des apports énergétiques journaliers - 5 % seraient encore mieux. Cela correspond à 25 g par jour, pour un adulte ayant besoin de 2000 kcal au quotidien. En France, notre consommation s’élèverait à 95 g par jour, soit quatre fois plus que la dose maximale recommandée.

Bien sûr, on sait que les biscuits, friandises, sodas et jus de fruits en contiennent. Mais il faut aussi faire attention aux “sucres cachés”, présents dans de nombreux aliments du quotidien (plats préparés, desserts lactés, biscuits apéritifs, pain de mie, sauces…).

Pour le Dr Sandra Sünram-Lea, de l’université de Lancaster, “l’augmentation de l’obésité, du diabète et du syndrome métabolique au cours des dernières années souligne la nécessité de mettre en place des stratégies alimentaires fondées sur des preuves, afin de promouvoir un mode de vie sain tout au long de la vie. Nos résultats indiquent que les boissons ou collations sucrées ne fournissent pas une “recharge de carburant” rapide qui nous ferait sentir plus alerte”.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X