C’est un nouveau traitement prometteur en phase de test contre la cystite. Comme le rapporte le Daily Mail, une pilule contenant de la cannelle, de la canneberge et des bactéries "saines" est actuellement testée pour prévenir et traiter la cystite. Ce nouveau traitement est testé à l'Institut Alfred Fournier de Paris sur 80 femmes, âgées de 18 à 65 ans, qui ont eu au moins deux cystites au cours des six derniers mois et qui voient leur qualité de vie considérablement affectée. Une bonne nouvelle quand on sait que cette infection urinaire courante affecte jusqu'à la moitié des femmes à un moment donné de leur vie.

La cystite survient lorsque des bactéries présentes notamment dans l'intestin ou sur la peau pénètrent dans la vessie par l'urètre. Cette prolifération anormale de bactéries dans les voies urinaires provoquent de vives brûlures lors de la miction et un besoin irrépressible d’uriner. Les chercheurs ayant créé cette pilule à base d’épices pensent que la combinaison d'ingrédients actifs permettra d’empêcher E. coli et d'autres bactéries responsables de l'infection de coller aux parois des voies urinaires.

L'huile de cannelle empêche les bactéries d’envahir la vessie

Selon les scientifiques, la pilule agit sur les P-fimbriae, de petites protubérances situées à la surface de chaque cellule bactérienne qui l'aident à s'ancrer aux parois des voies urinaires. Les scientifiques à l'origine de la pilule affirment que la canneberge affecte la formation de ces protubérances.

En pratique, les bactéries s'allongent et se déforment au lieu de cela, ce qui rend leur prise plus difficile. La pilule contient aussi du trans-cinnamaldéhyde, un ingrédient de l'huile de cannelle, qui empêche les bactéries de s'ancrer sur le tissu hôte et d'envahir les cellules de la vessie.

Le Daily Mail rappelle qu’il a déjà été démontré dans des études antérieures que le trans-cinnamaldéhyde et les composés de la canneberge ont déjà montré dans des recherches scientifiques antérieures, y compris une étude de 2011 dans le Journal of Urology, leur capacité à empêcher les bactéries de s'ancrer sur le tissu hôte et d'envahir les cellules de la vessie.

En pratique, les femmes qui vont tester ce nouveau traitement recevront deux pilules par jour et seront comparées à un groupe témoin. Les chercheurs compareront le nombre d'infections et de symptômes de la cystite dans les deux groupes de personnes testées sur une période de six mois.

Les résultats sont attendus l'année prochaine. Les chercheurs estiment que les bactéries saines de la polypilule renforceront les cellules immunitaires de la paroi de la vessie. Le professeur Raj Persad, urologue consultant chez Bristol Urology Associates, estime que la nouvelle pilule est prometteuse. Selon lui, la cystite récurrente serait due à "certaines bactéries qui s'accrochent à l'intérieur de la paroi de la vessie et qui, si elles ne sont pas suffisamment traitées, peuvent se réinfecter". "Cette nouvelle thérapie contre la cystite propose de desserrer l'emprise des bactéries sur la paroi de la vessie", ajoute-t-il.

Les femmes ont plus de risques de contracter une cystite parce qu'elles ont un urètre plus court que les hommes, ce qui permet aux bactéries d'atteindre plus facilement la vessie.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Spice pill to ease misery of cystitis: Tablet made of cinnamon and is tested as treatment for the painful infection, Daily Mail, 18 octobre 2021. 

https://www.dailymail.co.uk/health/article-10081861/Spice-pill-ease-misery-cystitis.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.