Cinq femmes ont accepté de témoigner sur leur parcours et leur combat contre le cancer du sein. Si aujourd’hui, parfois, elles en rient, elles ont pourtant accusé le coup pendant de longs mois. Quant aux proches, la plupart très présents et bienveillants, ils peuvent aussi être maladroits dans leurs propos…

Le cancer du sein ça se soigne bien

Mélanie l’a entendu de nombreuses fois cette fameuse phrase qui se veut rassurante : “on me disait souvent, heureusement, le cancer du sein c'est celui qui se soigne le mieux.. Honnêtement, c’est difficile à entendre lorsque l'on passe par là” nous confie-t-elle. Amélie aussi a pu entendre à de nombreuses reprises : “Ça se soigne très bien c’est une parenthèse”. Une parenthèse dont elle se serait bien passée. Quant à Sylvie, qui a connu deux cancers en 2018 et en 2020, la quadragénaire se souvient aussi de cette phrase qu’on entend un peu partout : “ça se soigne très bien”.

Cancer du sein : des propos parfois violents

Si les proches se veulent rassurants tout en étant maladroits, il y a aussi des personnes qui peuvent véritablement blesser les femmes atteintes par le cancer du sein. Amélie se souvient de ses remarques très violente :

  • “Quand ça fait mal ce n’est pas un cancer”
  • “C’est au niveau du sein parce que tu as des problèmes avec ta mère”
  • “Ça se fabrique un cancer”
  • “Pas de chimio, hum, tu es sûre que c’est un vrai cancer ?”
  • “L’avantage c’est que ça se voit pas”

Corinne se souvient également d’une personne lui en ayant répondu : “il ne fallait pas aller autant à la plage seins nus”. Des remarques douloureuses pour ces femmes qui doivent se battre contre la maladie. Sylvie se souvient d’une phrase très dure à entendre : “C’est un petit cancer, un cancer gentil. Je ne pense pas qu’il y ait des cancers gentils” explique la quadragénaire.

Chimiothérapie et phrases maladroites

La chimiothérapie est un mot qui fait souvent peur. Les proches ne savent pas comment aider, ni quoi faire pour soulager leur amie/maman/tante. Huguette se souvient “d’en avoir bavé” avec ce traitement : “j’avais une amie qui n’avait aucun effets secondaires et qui en parlait beaucoup. J’avais du mal à l’écouter car personnellement j’en ai bavé !” Quant à Sylvie, elle se souvient de ses copines qui l'ont rassurée : “t’inquiète pas, les cheveux ça repousse vite. Elles avaient raison, mais à ce moment-là, on n’a pas du tout envie d’entendre ça.”

Confondre reconstruction mammaire et chirurgie esthétique

Charlotte Pascal a subi une mastectomie à la suite à son cancer du sein. Elle se souvient d’avoir fait la fête avec ses copines la veille de l’opération. Une ode à la féminité avant la chirurgie. Elle a pu bénéficier d’une reconstruction mammaire avec des commentaires parfois très indélicats venant de son entourage : “On va te reconstruire tu as de la chance avant les femmes n’avaient pas ça. Et du coup tu en as profité pour te refaire les seins c’est génial ça”. Des phrases à éviter pour ne pas blesser votre amie/soeur/connaissance.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.