En règle générale, les signes du Covid-19 disparaissent dans les deux à trois semaines qui suivent la maladie. Cependant, certaines personnes peuvent encore ressentir des symptômes quatre semaines après l’infection. C’est ce qu’on appelle un « covid long ». La récupération est alors très lente. Certaines personnes ont des symptômes pendant plus de douze semaines.

Selon le site de l’Assurance maladie, c’est généralement la fatigue qui persiste le plus. Elle est souvent sévère et peut entraîner une réduction importante des activités professionnelles et sociales et professionnelles. Les symptômes respiratoires sont également fréquents, ce peut être un essoufflement sans effort ou une persistance de la toux.

Certaines douleurs persistent également comme des douleurs thoraciques, des céphalées, une sensation de brûlure sur la peau, des douleurs des oreilles ou des maux de ventre.

Pour estimer la prévalence de ce syndrome, Santé publique France a mené une étude sur un large échantillon de la population adulte. Les premiers résultats montrent que 30 % des personnes ayant eu une infection par le SARS-CoV-2 présentaient les critères d’un « COVID long ».

Covid long : l’espoir d’un traitement efficace

Selon l’étude de Santé publique France : « à l’échelle de la population française au moment de l’étude, l’ « affection post-COVID19» concernerait 2,06 millions de personnes de plus de 18 ans. »

Aujourd’hui, les symptômes de ce Covid long sont traités par le médecin traitant. Ce dernier conseille aux patients de dormir le plus possible, de continuer à avoir une activité physique et une alimentation diversifiée. Mais seul le temps semble être efficace.

C’est pourquoi des chercheurs de l'Université de Tel Aviv ont décidé d’exposer des patients atteints d'un COVID long à un traitement intensif d'oxygénothérapie hyperbare (HBOT). Ils ont constaté une amélioration significative des fonctions cognitives, neurologiques et psychiatriques.

Cette méthode bien connue des plongeurs permet en règle générale de doper l’organisme via de l’oxygène concentré sous pression, de soigner différentes pathologies aiguës ou chroniques et même de traiter des accidents de décompression (l’oxygène inhalé passe davantage dans le sang).

Pour leur étude, les chercheurs ont inclus 73 personnes. La moitié a eu un vrai traitement, l’autre moitié, un placebo. Le groupe dopé à l’oxygène semble montrer une amélioration de plusieurs symptômes : meilleur sommeil, moins de fatigue, moins de douleur et plus d’énergie mentale.

Des résultats plutôt prometteurs qui doivent néanmoins faire l’objet d'autres études, plus larges, avant de faire l’objet d’une utilisation généralisée.

Sources

Publication des premiers résultats sur la prévalence des « affections post-COVID-19» ou « COVID long » et les recours aux soins associés après les premières vagues d'épidémie de SARS-CoV-2, Santé Publique France

Zilberman-Itskovich, S., Catalogna, M., Sasson, E. et al. Hyperbaric oxygen therapy improves neurocognitive functions and symptoms of post-COVID condition: randomized controlled trial. Sci Rep 12, 11252 (2022). https://doi.org/10.1038/s41598-022-15565-0

Covid long, symptômes prolongés du Covid-19 chez l'adulte : de quoi parle-t-on ?, Assurance maladie 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.