Avec plus 50 000 de nouveaux cas chaque année en France dont au moins 3 000 au stade métastatique, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Bonne nouvelle pour les malades et leurs proches. Une équipe du centre anti-cancer Gustave Roussy de Villejuif (Val-de-Marne) vient de découvrir un nouveau protocole de soin permettant aux malades de gagner jusqu’à deux ans et demi de vie plus sereine, selon France Inter.

Cancer de la prostate : une nouvelle combinaison de médicaments prometteuse

Pour tenter de trouver un protocole de soin plus efficace dans la lutte contre le cancer de la prostate, les chercheurs de l’étude, baptisée PEACE-1, ont testé différentes combinaisons possibles de traitement : la chimiothérapie, la radiothérapie et l’hormonothérapie. Ils ont ainsi réparti 1173 patients originaires de 7 pays européens (France, Espagne, Belgique, Italie, Irlande, Roumanie et Italie) dans 4 groupes. Les membres du premier recevaient de la chimiothérapie et une hormonothérapie simple tandis que ceux du second avaient deux hormonothérapies et une chimiothérapie. Le troisième groupe était soigné avec une chimiothérapie, une hormonothérapie simple et une radiothérapie et le dernier devait suivre une chimiothérapie, deux hormonothérapies et une radiothérapie.

Les premières analyses montrent qu’allier de la chimio avec deux hormonothérapies offrait les résultats les plus prometteurs : le taux de survie est plus important qu’avec les autres combinaisons.

Le professeur Karim Fizazi, auteur principal de ces travaux, a expliqué : "la survie sans progression du cancer est ici très nettement améliorée”. Il a ensuite poursuivi : “elle passe de deux ans pour des patients qui reçoivent seulement deux traitements à plus de quatre ans et demi pour ceux qui ont les trois. C'est deux ans et demi d'une vie plus sereine et le risque de progression tumorale est réduit de 50%".

Cancer de la prostate : des résultats encourageants aussi pour les cas graves

Lors de la présentation de ses travaux, le professeur Karim Fizazi a qualifié les résultats de "très impressionnants" car des effets bénéfiques ont aussi été observés chez les patients atteints de métastases. “La survie globale est également améliorée avec un risque de décès réduit de 25%, même pour les cas les plus graves avec beaucoup de métastases, a-t-il précisé. Pour eux, on passe de 3 ans et demi à peu près d'espérance de vie à cinq ans !".

Il assure : “ces résultats vont changer nos pratiques, d'autant que ces médicaments sont connus, l'un d'entre eux est déjà produit en générique, un autre le sera très prochainement, ce qui en limite aussi le coût”.

Toutefois, l’étude se poursuit. Elle va entre autres tenter de déterminer si la prescription de séances de radiothérapie en parallèle à la prise des trois traitements augmentera ou non les chances de survie des patients sans métastase.

Sources

https://www.urotoday.com/conference-highlights/esmo-2021/esmo-2021-prostate-cancer/132237-esmo-2021-a-phase-3-trial-with-a-2x2-factorial-design-in-men-with-de-novo-metastatic-castration-sensitive-prostate-cancer-overall-survival-with-abiraterone-acetate-plus-prednisone-in-peace-1.html

https://www.franceinter.fr/societe/cancer-de-la-prostate-metastatique-une-combinaison-de-traitements-ameliore-nettement-la-survie

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.