Rituximab et Ocrelizumab : ce sont les deux molécules administrées aux patients atteints de sclérose en plaques (SEP). Aussi qualifiés d’anti-CD20, ils pourraient diminuer l'efficacité du vaccin Covid chez les malades sous traitement. Le neurologue Jean Pelletier de la fondation d'aide à la recherche sur la sclérose en plaque (ARSEP), met en garde contre les risques de ce type de médicaments.

Anti-CD20 : ce traitement annulerait les effets du vaccin

Les chercheurs s'inquiètent de la possible inefficacité du vaccin anti Covid chez les personnes souffrant de SEP. Les traitements administrés pourraient être la cause d’une non-réponse à la vaccination. Le Rituximab et l’Ocrelizumab sont deux anticorps monoclonaux très efficaces dans la cure de la sclérose en plaques. Aussi connus sous le nom d’anti-CD20, ces molécules détruisent les protéines de CD20 portées sur les lymphocytes B (responsables de la production d’anticorps) des malades. Leur action diminue considérablement la population de cellules immunitaires présentes dans l’organisme. Ainsi, le système immunitaire des patients traités est affaibli et semble ne pas réagir à la vaccination. Autrement dit, les personnes concernées ne produiraient pas d’anticorps contre la Covid.

Pour l'instant, ces observations ne sont que sporadiques. Mais des recherches menées par l’INSERM permettront d’en savoir plus sur la situation. L’étude COV-POPART, par exemple, s'intéresse aux effets du vaccin anti-Covid sur des individus suivants différents traitements. Concernant la sclérose en plaques, les premiers résultats ne verront le jour que dans six mois.

Par ailleurs, “cette classe des anti-CD20 n'est pas spécifique à la sclérose en plaques, mais est utilisée dans beaucoup d'autres maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis” indique le professeur Pelletier. Les conséquences de ce type de traitement pourrait s’étendre bien au-delà des patients SEP.

Sclérose en plaque : quels sont les traitements ?

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune : le système immunitaire produit des anticorps qui détruisent son propre organisme. Dans le cas de la SEP, les lymphocytes détériorent la membrane de myéline qui protège le circuit neuronal. Les ordres provenant du cerveau ne s'exécutent pas correctement. Cela cause des troubles moteurs, cognitifs, sensitifs et une extrême fatigue. La maladie se manifeste souvent par “poussées” lors desquels la réponse neuronale est particulièrement faible. Ces apparitions de symptômes sont épisodiques et séparés par des phases asymptomatiques.

Il existe différents types de traitement pour soigner la sclérose en plaque :

  • Les immunomodulateurs constituent la cure principale de la maladie. Ils permettent de diminuer les inflammations et de réduire la fréquence des poussées.
  • Les immunosuppresseurs sont prescrits en cas d'échecs ou de contre-indications aux immunomodulateurs. Administrés sous forme injectable, ils exposent parfois à des effets secondaires graves.
  • Les anticorps monoclonaux sont administrés en cas de forme sévère. Ils nécessitent une surveillance étroite du patient pour prévenir des effets indésirables.
  • Les corticoïdes agissent lorsque les troubles neuronaux sont intenses. Il s’agit de perfusions intraveineuses qui nécessitent une courte hospitalisation.

Sources

https://www.lci.fr/sante/sclerose-en-plaques-coronavirus-vaccination-ces-malades-pour-qui-le-vaccin-anti-covid-19-ne-fonctionne-pas-2187373.html

https://presse.inserm.fr/sclerose-en-plaque-et-severite-du-covid-19-des-facteurs-de-risque-identifies/40186/

https://www.medisite.fr/maladies-neurologiques-sclerose-en-plaques-sep-symptomes-traitements-diagnostic-causes.5564372.146457.html

https://www.sepavenir.com/spasticite

https://jamanetwork.com/journals/jamaneurology/fullarticle/2767776

https://presse.inserm.fr/la-recherche-vaccinale-covid-19-se-poursuit-au-sein-de-la-plateforme-covireivac-avec-le-demarrage-de-nouveaux-projets/42423/

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.