Sommaire

Vous avez déjà contracté la Covid-19 et vous êtes à jour dans vos vaccins ? L’immunité que vous avez acquise - dite “hybride” - contre le virus est la meilleure des protections, selon une étude publiée dans la revue The Lancet le 18 janvier 2023.

“Il est impératif de se faire vacciner contre la Covid-19”

Pour contrer l’émergence au niveau mondial et la propagation rapide du variant Omicron, des chercheurs de l’Université de Calgary, au Canada, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ont analysé des données issues d’études menées à travers le monde. Ils ont ainsi découvert que les personnes ayant acquis une immunité hybride contre la Covid-19 sont les mieux protégées contre une forme grave de la maladie ou une nouvelle infection.

“Nos résultats démontrent encore une fois qu’il est impératif de se faire vacciner”, a réagi le docteur Niklas Bobrovitz, spécialiste en santé publique et auteur principal de l’étude de The Lancet. Il poursuit : “Une des questions les plus posées pendant l’épidémie était de savoir si les personnes ayant contracté la maladie devaient aussi se faire vacciner. Nos résultats montrent clairement qu’il faut se faire vacciner, même pour les personnes ayant eu la Covid-19.”

Les scientifiques ont analysé des données issues de 4268 études sur la Covid-19. Cela leur a permis de réaliser que la protection contre le virus baisse de manière substantielle après 12 mois, qu’on ait été infecté ou non, qu’on ait été vacciné ou non, qu’on soit dans les deux cas de figure ou non. La vaccination est donc le meilleur moyen de se protéger périodiquement de la Covid-19, en ce sens qu’elle réduit le niveau d’infection de la population.

Covid-19 : une crainte de l’infection volontaire

“La protection contre l’hospitalisation et les formes graves de la maladie reste supérieures à 95% pendant 12 mois chez les personnes ayant acquis une immunité hybride”, ajoute le docteur Lorenzo Subissi, scientifique à l’OMS ayant participé à l’étude. “Nous savons que d’autres variants vont émerger. Cette étude montre que dans le but de réduire l’intensité des vagues épidémiques, les périodes de vaccination pourraient être déployées juste avant les pics d’infection, comme en hiver.”

Cependant, les auteurs de l’étude craignent que leurs résultats puissent motiver certaines personnes à contracter volontairement le virus de la Covid-19.

“Le virus de la Covid-19 est imprévisible, il peut être mortel”

“Il ne faut jamais essayer d’attraper la Covid-19. Le virus est imprévisible, on ne sait pas comment il va attaquer notre système. Pour certains, il peut être mortel ou vous envoyer à l’hôpital. Par ailleurs, même si l'on contracte une forme bénigne de l’infection, elle peut se développer en Covid long”, prévient le docteur Niklas Bobrovitz.

La prochaine étape, pour les auteurs de l’étude, est de chercher à savoir comment les vaccins à ARN messager protègent des formes graves de la maladie. “D’autres recherches sont nécessaires pour se rendre compte de l’efficacité de la protection de l’immunité hybride vis-à-vis des admissions à l’hôpital ou des formes graves de la maladie. Ces deux cas de figure sont les plus importants en termes de décisions publiques quand s’agit de caractériser la décroissance de la protection sur le long terme, surtout lorsque de nouveaux variants émergent” concluent les chercheurs.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

"Protective effectiveness of previous SARS-CoV-2 infection and hybrid immunity against the omicron variant and severe disease: a systematic review and meta-regression", une étude parue dans The Lancet le 18 janvier 2023.

https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(22)00801-5/fulltext

mots-clés : Covid-19, immunité, vaccin
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.