Une étude massive vient faire ressurgir nos pires craintes face au virus de la Covid-19.Cette pathologie serait en effet associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et de décès sur les court et long termes, d’après une étude parue le 18 janvier 2023 dans la revue scientifique Cardiovascular Research. La recherche, conduite sur près de 160 000 personnes, a comparé les parcours de vie de personnes infectées à ceux de celles qui n’ont jamais contracté le virus.

Covid-19 : les patients devraient être surveillés au moins un an après

“Les personnes ayant contracté la Covid-19 étaient plus à risque de développer de nombreuses maladies cardiovasculaires, ce qui a pu contribuer à leur forte mortalité”, détaille le professeur de pharmacologie Ian C.K. Wong, l’un des auteurs de l’étude. Il poursuit : “Ces résultats montrent que les personnes ayant contracté la Covid-19 devraient être surveillées pendant au moins un an après la guérison si l’on veut pouvoir leur diagnostiquer des complications cardiovasculaires, une forme du Covid long.”

Entre les personnes ayant été infectées et les autres, les chercheurs ont comparé la survenue de maladies cardiovasculaires et le taux de mortalité. Les 160 000 volontaires ont été recrutés avant décembre 2020, quand aucun vaccin n’était disponible au Royaume-Uni. Parmi elles, plus de 7500 personnes ont été testées positives à la Covid-19 entre le 16 mars 2020 et le 30 novembre 2020.

Les données de chacun de ces patients ont été comparées à celles de 10 individus sains pendant la période d’étude, soit entre le 16 mars 2020 et le 31 août 2021. Elles ont également été comparées à celles d’une cohorte de personnes récoltées avant la pandémie, cela afin d’exclure certains biais dus aux habitudes prises pendant la crise de la Covid-19.

Risque cardiovasculaire : des études nécessaires sur les effets protecteurs du vaccin

Les scientifiques ont réalisé que les patients ayant contracté la Covid-19 avaient environ 4 fois plus de risque de développer une grave maladie cardiovasculaire lors de la phase aiguë de la maladie et 40% plus de risques durant la phase post-aiguë. La probabilité que les volontaires infectés par la Covid-19 meurent était 81 fois supérieure 3 semaines après l’infection, 5 fois supérieure 18 mois après l’infection. Enfin, les personnes ayant été infectées avaient plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire grave qu’une maladie cardiovasculaire bénigne.

“Cette étude a été réalisée pendant la première vague de la pandémie, d’autres recherches devront évaluer les effets des épidémies futures. Plusieurs recherches ont démontré que la vaccination contre la Covid-19 pouvait éviter des complications, mais d’autres études sont nécessaires afin de voir si celle-ci permet également de réduire les risques de maladies cardiovasculaires et de décès après une infection”, conclut le professeur Wong.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

"Association of COVID-19 with short- and long-term risk of cardiovascular disease and mortality: a prospective cohort in UK Biobank", une étude parue dans la revue Cardiovascular Research le 18 janvier 2023.

https://academic.oup.com/cardiovascres/advance-article/doi/10.1093/cvr/cvac195/6987834?login=false 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.