Covid-19 : comment le différencier de la grippe saisonnière ?

Les symptômes du Covid-19 sont très proches de ceux de la grippe et du syndrome grippal. Alors comment différencier ces pathologies ? Medisite fait le point.
Sommaire

Alors que l’été touche à sa fin, la menace d’une seconde vague de Covid-19 n’a jamais été aussi présente en France. Et, comme chaque hiver, nous allons bientôt être confrontés à l’épidémie de grippe saisonnière. Une pathologie dont les symptômes peuvent être très similaires à ceux provoqués par une infection au nouveau coronavirus. Alors, comment les différencier ?

Grippe et Covid-19 : deux familles de virus différentes

Chaque année, l’épidémie de grippe saisonnière touche 2 à 8 millions de personnes dans l’Hexagone, et entraîne un excès de mortalité allant de 10 000 à 15 000 décès, selon les chiffres de l’Institut Pasteur. Cette maladie infectieuse est causée par un virus influenza, “qui touche essentiellement les voies respiratoires supérieures (nez, gorge, bronches), plus rarement les poumons”. Le SARS-CoV-2, quant à lui, fait partie de la famille des coronavirus.

Si les symptômes des deux pathologies sont proches, la façon dont elles infectent nos cellules sont différentes. Interrogé par France Info en février dernier, Laurent Andreoletti, virologue au CHU de Reims, expliquait : “La grippe saisonnière et le 2019-nCoV diffèrent génétiquement et dans leur structure protéique". Le virus de la grippe - ou influenza virus - fait, en effet, partie de la famille des myxoviridae. Celui de COVID-19 est un coronaviridae.

Ces deux virus n’infectent pas nos cellules de la même façon

Pour pénétrer dans nos cellules, le virus de la grippe établit un lien avec des récepteurs présents à leur surface, grâce à l’acide sialique. Il s’enveloppe ensuite d’un morceau de membrane cellulaire pour inoculer son génome dans la cellule, avant de la quitter grâce à une enzyme appelée “neuraminidase”, et de se diffuser ailleurs.

Le virus SARS-CoV-2, en revanche, utilise l'enzyme de conversion de l'angiotensine II pour forcer l’entrée de notre organisme. Et il n’utilise pas de neuraminidase pour quitter une cellule infectée. C’est pourquoi les traitements utilisés classiquement contre la grippe n’auront aucun effet sur le coronavirus, et que les chercheurs planchent activement sur le développement d’un nouveau traitement ou d’un vaccin.

Covid-19 : une durée d’incubation plus longue

Les symptômes de la grippe apparaissent généralement entre 1 et 4 jours après la contamination, ce qui est assez rapide, et durent environ une semaine. Le Covid-19, quant à lui, se déclare dans les 2 à 14 jours suivant à l’infection, le temps moyen d’incubation étant plutôt situé autour de 5 jours. Les signes apparaissent de façon progressive, tandis que ceux de la grippe sont d’apparition brutale. Le temps nécessaire pour se remettre totalement est aussi plus long en cas d’infection au coronavirus.

Photo : virus pathogènes provoquant des infections entériques et respiratoires

Photo : virus pathogènes provoquant des infections entériques et respiratoires© Istock

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Situation observée pour la semaine 07 de l'année 2020, du 10/02/2020 au 16/02/2020, Réseau Sentinelles

Bulletin épidémiologique grippe, semaine 15. Saison 2018-2019, Santé Publique France. 

Covid-19 : situation épidémiologique en France, Santé Publique France. 

Pourquoi comparer le virus 2019-nCoV et la grippe saisonnière n'a pas vraiment de sens, France Info, 4 février 2020. 

Foire aux questions sur le maladie à coronavirus (COVID-19), Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest du Canada. 

Grippe, Institut Pasteur. 

Maladie Covid-19 (nouveau coronavirus), Institut Pasteur. 

Voir plus
La rédaction vous recommande sur Amazon :