Covid-19 : les plantes a eviter car elles perturbent l-immunite

Saule, reine des prés, curcuma, bouleau... Vous pensez ces plantes inoffensives ? Faux ! Certaines plantes contenues dans les compléments alimentaires peuvent perturber les défenses naturelles de votre organisme.... et vous rendre plus faible face au Covid-19. Explications.

Covid-19 : des plantes qui perturbent la réponse immunitaire

Il y a quelques mois, l'ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) avait prévenu la population des risques liés à la consommation de complétements alimentaires.

Ces derniers contiendraient en effet des plantes possédant des propriétés anti-inflammatoires susceptibles d’agir comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Résultat : ces végétaux peuvent perturber les défenses naturelles de l’organisme utiles pour lutter contre les infections... notamment contre le coronavirus.

Plusieurs plantes ont été identifiées comme présentant des effets contre-productifs dans la défense contre le coronavirus, alerte ainsi l'ANSES.

Il s’agit des plantes contenant des dérivés de l’acide salicylique (analogues de l’aspirine) mais aussi des plantes contenant d’autres anti-inflammatoires végétaux. Nous vous les listons dans le diaporama.

En outre, même si l'on manque encore de recul vis-à-vis de l'effet de ces plantes, les experts de l’Anses estiment qu’elles "sont toutes susceptibles de perturber la réponse immunitaire et la réaction inflammatoire bénéfique développée par l’organisme au début des infections".

L'organisme rappelle également qu’une inflammation ne doit être combattue que lorsque celle-ci devient excessive.

Compte tenu de ces conclusions, l’Anses recommande :

  • aux personnes prenant ces compléments alimentaires à titre préventif de cesser immédiatement leur consommation dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19 ;
  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans le cadre de pathologies inflammatoires chroniques de prendre conseil auprès de leur médecin.

Voyons maintenant ensemble la liste noire des végétaux à ne pas utiliser en cette période épidémique.

 

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

L’Anses met en garde contre la consommation de compléments alimentaires pouvant perturber la réponse immunitaire, Anses, 17 avril 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.