Cancer de la vessie : les 5 signes qui doivent alerter

Pathologie des cellules localisées dans la paroi interne de la vessie, le cancer de la vessie enregistre plus de 12 000 nouveaux cas par an dans l’Hexagone. Ce taux d’incidence annuel le place au 7e rang des cancers les plus fréquents. La grande majorité des tumeurs de la vessie, soit près de 80 %, concerne des cas masculins. 

Les hommes 4 fois plus touchés par le cancer de la vessie

Diagnostiqué lors d’un examen spécialisé comme la cystoscopie notamment - l’introduction d’un endoscope au sein de la vessie par les voies naturelles - le cancer de la vessie est rarement observé chez des personnes de moins de 40 ans. Par ailleurs, c’est un cancer majoritairement… masculin. En effet, les hommes seraient 4 fois plus touchés par la pathologie que les femmes

La raison ? La faute au tabagisme ! A l’échelle planétaire, plusieurs études sont parvenues à démontrer que la consommation de tabac était bien plus courante chez les hommes que chez les femmes. Les fumeurs s’exposant à un risque deux fois plus élevé de développer un cancer et le tabagisme étant au passage l’un des plus grands facteurs de risque de la maladie, les hommes se trouvent donc davantage confrontés au cancer de la vessie que la gent féminine. 

Un cancer au taux de guérison élevé 

Si le cancer de la vessie figure sur la liste des pathologies les plus fréquemment observées, dans neuf cas sur dix, la maladie fait l’objet d’un pronostic très encourageant. En effet, dans le cas d’un dépistage rapide et efficace, le cancer de la vessie est associé à un taux de guérison assez élevé. "Les formes superficielles sont les plus fréquentes. Elles évoluent peu, ne forment pas de métastases, et présentent peu de risques hormis celui de récidives locales fréquentes", a déclaré à l’Institut Curie, le Pr Alain Ruffion, chef du service urologie de l’hôpital Lyon Sud.

Âge, tabac, agents infectieux, médicaments, facteurs génétiques et antécédents familiaux : de nombreux facteurs de risque sont directement associés à la maladie, qui se place au 11e rang mondial des cancers les plus courants

Dans le diaporama ci-après, retrouvez les 5 signes qui doivent alerter et mener ainsi à une consultation spécialisée. 

Cancer de la vessie : quels examens faire ?

Si vous souffrez de l'un d'entre eux, voici les examens permettant de confirmer ou d'infirmer le diagnostic :

  • L’ECBU  ou examen cyto-bactériologique des urines qui permet de confirmer ou non la présence de sang dans les urines et d’éliminer une éventuelle infection urinaire.
  • La  cytologie  des urines à la recherche de cellules anormales dans les urines.
  • La  cystoscopie : l’introduction d’un tube contenant des fibres optiques dans l’urètre permet de visualiser la paroi interne de la vessie, de biopsier les lésions et de les retirer si elles sont de petite taille.
  • L’examen anatomo-pathologique  des lésions qui permet de confirmer ou non le caractère cancéreux.
  • Un bilan biologique sanguin pour vérifier l’état général du sujet.

Du sang dans les urines

1/5
Cancer de la vessie : les 5 signes qui doivent alerter

La présence de sangdans les urines, appelée hématurie, fait partie des signes les plus courants du cancer de la vessie et s’observe dans 90 % des cas diagnostiqués. La quantité de sang retrouvée peut varier selon les cas et se présenter tout au long de la miction, par intermittence ou seulement à la fin.

Des infections urinaires

2/5
Cancer de la vessie : les 5 signes qui doivent alerter

Des infections urinaires fréquentes peuvent également être le signe d’un cancer de la vessie. Toutefois, elles ne sont pas obligatoirement associées à une telle pathologie et peuvent révéler des problèmes bien moins graves, c’est pourquoi, dans le doute, il est important d’aller consulter un spécialiste. 

Une perte de poids

3/5
Cancer de la vessie : les 5 signes qui doivent alerter

La perte de poids, quand elle n’est pas volontaire, peut devenir inquiétante et être le signe d’une pathologie plus ou moins grave, comme notamment le cancer de la vessie. La perte de poids peut également s’accompagner d’une anémie et de vives douleurs du flanc. 

Une sensation de fatigue

4/5
Cancer de la vessie : les 5 signes qui doivent alerter

Comme pour bon nombre de pathologies, la fatigue représente bien souvent l’un des symptômes du cancer de la vessie. 

Voir la suite du diaporama

Une perte d’appétit

5/5
Cancer de la vessie : les 5 signes qui doivent alerter

Outre le malaise général et la sensation de faiblesse ressentie, une perte d’appétit est parfois également observée chez les personnes souffrant d’un cancer de la vessie. 

Sources

https://curie.fr/dossier-pedagogique/cancer-de-la-vessie-les-hommes-beaucoup-plus-touches

https://www.cancer-environnement.fr/fiches/cancers/cancer-de-la-vessie/#:~:text=Les%20cancers%20de%20la%20vessie,femme%20(INCa%2C%202019).

https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-la-vessie/Les-points-cles

mots-clés : cancer, vessie, symptômes
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.