Selon l’INSERM, « la performance de la réponse immunitaire face à une infection virale diffère selon le sexe biologique : face à des virus comme la grippe, le VIH ou encore le SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19, les femmes développent souvent une immunité plus performante que celle des hommes. »

Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS, de l’université Toulouse III – Paul Sabatier et du CHU de Toulouse ont cherché à comprendre d’où venait cette immunité plus performante. Leurs résultats suggèrent une implication des œstrogènes et des chromosomes sexuels !

En effet, ils indiquent qu’une grande partie des gènes de l’immunité se situe sur le chromosome sexuel X, présent en deux exemplaires chez les femmes.

Covid-19 : une meilleure immunité, même chez les femmes plus âgées

Pour bien comprendre, il faut savoir que lors d’une infection comme le Covid, des cellules du système immunitaire produisent des interférons de type I. Les interférons (IFN) de type I sont des protéines qui aident à réguler l’activité du système immunitaire. Ils sont produits par des cellules immunitaires appelées « cellules dendritiques plasmacytoïdes ». Or, les femmes produisent des niveaux plus élevés d’interférons que les hommes. Cette production précoce interférons de type I dans les voies respiratoires protège des formes graves du Covid. Cette différence entre les sexes existe également pour les virus de la grippe ou le VIH.

D’ailleurs, cette inégalité avait pu être observée en 2021 grâce aux données récoltées par les agences nationales de santé via Global Health 50/50. Dans une quinzaine de pays, on peut observer qu’un plus grand nombre d’hommes meurent du Covid-19, la part des femmes décédées étant moins importantes. En France par exemple, il y avait 57,8 % d’hommes décédés du Covid-19 contre 42,2 % de femmes.

Selon les chercheurs, cette différence persiste malgré l’âge. Ils ont pu observer que le nombre de cellules dendritiques plasmacytoïdes diminue avec l’âge – de surcroît chez les femmes – la sécrétion d’IFN-α (une sous-catégorie d’interférons de type I) demeurait quant à elle très largement supérieure chez toutes les participantes, même chez les plus âgées d’entre elles (par rapport aux hommes de même âge).

Sources

Hommes et femmes, inégaux face au coronavirus, selon les données statistiques des agences nationales de santé, reprises par le Global Health 50/50

Mieux comprendre les différences d’immunité entre les femmes et les hommes face à la Covid-19, INSERM 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.