Sur le site du Vidal on peut lire que : « le coronavirus peut être porté sur de toutes petites particules de sécrétions respiratoires (appelées aérosols) qui contaminent les personnes qui les inhalent. (…) Ce mode de contamination est particulièrement efficace dans les lieux clos, peu ventilés, où une personne malade reste pendant au moins 15 minutes. Ce mode de contamination semble exceptionnel à l’air libre où il requiert une forte densité de personnes.»

Cette précision de « quinze minutes » interroge : lorsqu’une personne est exposée moins de quinze minutes à une personne positive, cela veut-il dire qu’elle ne risque rien ?

En 2020, le Centre for Disease Control and Prevention (CDC) s’est penché sur le cas d’un employé d’une prison du Vermont, aux États-Unis. Cet employé s’est retrouvé, à cette période, en contact avec plusieurs détenus dont il avait la charge. Ces derniers étaient en attente de leur résultat de test Covid. L’employé n’est resté qu’à peine quelques minutes avec chacun d’entre eux. Pourtant, quelques jours après, il ressentait différents symptômes du Covid et son test de dépistage est revenu positif. Les six détenus l’étaient également.

Cas contact Covid : affiner la définition

Les quinze minutes dont on parle habituellement sont un seuil qui définit une exposition à haut risque. Cependant, cette limite est choisie de manière arbitraire pour illustrer un propos : vous êtes cas contact d’une personne positive très rapidement si vous ne portez pas de masque.

Après cette affaire, on évalue maintenant un cas contact par la proximité, la durée, l’environnement dans lequel a eu lieu le contact, le port d’un masque ou non…

Plusieurs petites expositions répétées peuvent être tout aussi dangereuses qu’une exposition avec une personne positive pendant un quart d’heure.

Le mieux pour se protéger le plus longuement est de respecter les gestes barrières et de porter un masque. D’ailleurs, en fonction des masques portés par les personnes en interaction, cette limite peut être plus importante. L’ACGIHRS et le CDC avaient estimé que deux personnes portant un masque chirurgical étaient protégées une heure. Une fois encore : il s’agit d’un seuil.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

COVID-19 in a Correctional Facility Employee Following Multiple Brief Exposures to Persons with COVID-19 — Vermont, July–August 2020, October 21, 2020, Centers for Disease Control and Prevention

Comment attrape-t-on la COVID-19 ?, Vidal 

COVID-19: Workers Need Respirators, ACGIH

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.