Sommaire

Miel liquide ou solide ?

miel solide ou liquideSortis de la ruche, tous les miels sont naturellement liquides. Certains cristallisent ensuite plus ou moins rapidement pour devenir « solides ». « Cela dépend de la variété de plante dont il est issu. Plus un miel est riche en fructose, plus il restera liquide », précise Angélique Houlbert, diététicienne-nutritionniste. Le miel d'acacia est le seul à rester liquide à long terme tandis que les miels de trèfle ou de colza cristallisent très vite.
Lequel privilégier pour la santé ? Les miels plus riches en fructose (plus liquides) ont un index glycémique légèrement plus faible (autour de 30 pour l'acacia). Ils induisent donc une plus faible augmentation de la glycémie et sont à privilégier au petit-déjeuner pour éviter les fringales.
Votre miel préféré est difficile à étaler ? Il peut être légèrement chauffé (au bain-marie à 30°C maximum plutôt qu'au micro-ondes, et pas trop longtemps) ou approché d'une source de chaleur pour le liquéfier un peu. Le miel solide fond sans problème dans une boisson chaude.

Miel monofloral ou « toutes fleurs » ?

miel monofloral ou toutes fleursL'étiquette doit préciser le type de miel : « de fleur » ou « de miellat » (issu d'un arbre comme le sapin par exemple). Parfois, elle indique aussi la fleur ou l'arbre (miel de lavande, d'eucalyptus...) ou l'origine géographique (miel de garrigue, de montagne...).
Un miel « monofloral » doit être constitué à plus de 50% par une seule et même variété de fleur ou d'arbre, donc garantir une unité de goût. Ils sont généralement un peu plus chers (à l'exception de celui d'acacia) car plus rares. A l'inverse, avec les miels « toutes fleurs », difficile de savoir à quoi s'attendre côté goût : leur composition n'est pas obligatoirement indiquée.
Lequel privilégier pour la santé ? C’est plus une histoire de goût. Les teneurs en vitamines, minéraux et antioxydants peuvent varier en fonction de la fleur mais rien de très significatif niveau santé.

Le miel d'acacia : le plus polyvalent

miel acacia polyvalentOn le trouve facilement dans le commerce et c'est l'un des moins chers. Le miel d'acacia reste liquide et son goût est très doux : aussi facile à utiliser en tartines qu'en cuisson et dans des yaourts ou boissons chaudes. Il est également réputé pour être légèrement laxatif (utile en cas de constipation).
Posologie : En cas de constipation, prenez 2 cuillères à soupe de miel par jour, 3 au maximum.

Miel de lavande ou d'oranger : pour leurs vertus apaisantes

miel lavande ou orangerCes miels très parfumés sont utilisés pour leurs vertus calmantes. Par exemple dans une boisson chaude (thé ou tisane le soir), pour favoriser l'endormissement.
Posologie : 1 cuillère à café de miel pour une tasse de tisane.
Attention : Le miel a un fort pouvoir sucrant, n’ayez pas trop la main lourde !

Miel bio ou pas ?

miel bioLe cahier des charges pour la production de miel bio est très strict : il doit être récolté à froid et ne subir aucun procédé de chauffage. Les abeilles doivent butiner des zones non exposées aux pesticides et éloignées de la pollution ou des cultures OGM. « S'il est difficile de s'en assurer, des contrôles sont en revanche effectués a posteriori sur chaque lot, ce qui coûte cher à l'apiculteur. C'est pour cette raison que les miels bios sont souvent plus chers mais aussi que certains producteurs renoncent à obtenir le label », explique Angélique Houlbert. Côté santé, on serait tenté de conseiller plutôt du bio pour une meilleure conservation des nutritiments mais il peut y avoir de très bons miels qui n'ont pas le label bio.

Miel pasteurisé ou non ?

miel pasteurisé« Les miels vendus en grande distribution sont généralement pasteurisés pour ralentir le processus naturel de cristallisation et détruire toute levure naturelle qui pourrait causer la fermentation », explique Angélique Houlbert. Problème : la pasteurisation est un processus de chauffage, qui détruit certains nutriments au passage. L'avantage : un pot de miel pasteurisé peut se conserver plusieurs années à température ambiante (sauf en cas de grosse chaleur), même s'il perd ses qualités gustatives.
Un miel non pasteurisé doit être consommé rapidement : il faut le conserver au frigo (entre 10 et 15°C) et sa durée de vie est plus courte (lire la date de péremption indiquée sur l'étiquette).
Attention : « Il ne faut jamais donner de miel avant 12 à 18 mois, même pasteurisé, en raison du risque de botulisme : le système immunitaire des enfants se défend mal contre les toxines de Clostridium Botulinum qui peuvent être présentes dans le miel », ajoute Angélique Houlbert.

Pour la pâtisserie : un miel clair

miel clair patisserie« Avec un pouvoir sucrant supérieur, le miel peut être utilisé pour remplacer le sucre dans la plupart des pâtisseries, en diminuant les quantités (65 g de miel remplacent 100 g de sucre), ce qui permet de limiter l'addition calorique », conseille Angélique Houlbert.
Plus un miel est foncé (donc riche en flavonoïdes antioxydants), comme ceux de sarrasin ou de châtaignier, plus il est fort en goût, et risque de modifier la saveur de nos gâteaux. Les plus faciles à utiliser en pâtisserie : le miel d'acacia ou le miel toutes fleurs. Pensez à réduire d'environ 1/4 les autres ingrédients liquides de la recette et à diminuer le temps de cuisson.

Miel d'eucalyptus ou de thym : pour le mal de gorge

Non seulement ces miels ont des vertus antiseptiques mais grâce à la présence d'inhibines (substances naturelles qui empêchent le développement des bactéries mais ne les détruisent pas) et de défensines, ils aident l’organisme à mieux se défendre en cas de rhume, bronchite, état grippal... En 2007, une étude de l'université de Pennsylvanie a également confirmé les vertus antitussives du miel.
Posologie : « Mieux vaut en avaler une cuillère à café directement plutôt que dans un grog pour éviter de le dénaturer (et de perdre les bons nutriments) en le chauffant », conseille Angélique Houlbert.

Miel de manuka : pour ses vertus antiseptiques

miel de manukaIssu d'un arbre qui pousse en Nouvelle-Zélande, il a des vertus antiseptiques et antibactériennes hors du commun (jusqu'à 10 fois supérieures à celles des autres miels). Des études britanniques et australiennes récentes montrent son efficacité contre des bactéries très résistantes. Utile par voie orale en cas d'infection intestinale, de gingivite, de bronchite... mais aussi en application locale sur les brûlures ou les plaies pour ses vertus cicatrisantes. Les indices UMF (pour «Unique Manuka Factor») ou MGO, attribués par des organismes privés, sont censés garantir la richesse en actifs antiseptiques du miel de manuka. Son goût est proche du miel d'eucalyptus et il coûte cher (30 à 40 € les 250 g).

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.