Erreur 1 : En faire une exclusivité !

L’huile d’olive regorge d’atouts nutritionnels dont il serait dommage de se priver. Elle affiche 100% de lipides comme toutes les huiles, représentés par des acides gras insaturés, maisc une forte proportion d’acides gras mono-insaturés dont le chef de file est l’acide oléique. Ce composant majeur de la diète méditerranéenne diminue le "mauvais cholestérol" mais rend également votre huile d’olive performante pour un usage à froid comme à chaud.

Cependant, pour optimiser ses bienfaits, il est judicieux de l’associer à une huile riche en acides gras polyinsaturés comme l’huile de colza, et ce au cours d’un même repas.

Erreur 2 : La soumettre à de fortes températures

Le degré d’acidité d’une huile d’olive est un critère de qualité. Plus ce dernier est bas, plus l’huile sera de qualité. Donc on optera plutôt pour une "huile d’olive vierge extra" (taux d’acidité inférieur à 0,8%) pour les assaisonnements et une "huile d’olive vierge" (taux d’acidité inférieur à 2%) pour les cuissons jusqu’à 180°C.

Inutile de sacrifier une huile de bonne qualité pour les fritures ! Il vaut mieux lui préférer l’huile d’arachide.

Erreur 3 : Choisir une bouteille transparente

La chaleur, la lumière, l’oxygène oxydent les acides gras, confèrent un goût rance et diminuent les qualités nutritionnelles et gustatives de l’huile d’olive. Il convient alors d’adopter certaines précautions. Choisissez une huile d’olive conservée dans un récipient neutre, opaque et non transparent. Donc boudez la bouteille en verre ! De même, stockez-la à l’obscurité et à l’abri de la chaleur (sous l’action du froid, l’huile d’olive va figer ; c’est un phénomène naturel). Un endroit frais et sec est recommandé. Le top : la cave !

Consommez-la rapidement pour éviter qu’elle ne perde son goût. Elle ne se bonifie pas avec le temps… comme le bon vin ! Aussi, rebouchez-la soigneusement pour préserver ses arômes.

À noter que le rancissement ne présente aucun inconvénient sur le plan santé, c’est juste une question de goût!

Erreur 4 : Négliger la qualité

Dans la jungle des huiles, choisissez-la de qualité, pressée à froid, idéalement par un procédé mécanique (sans traitement chimique ni chauffage). Vierge extra est un gage de qualité.

Faut-il la choisir bio ? L’huile d’olive vierge issue de l’agriculture biologique extraite à froid vous garantit des qualités nutritionnelles, même si la mention AB atteste la non-utilisation de produits chimiques sur les olives, cela ne change en rien à l’aspect gustatif de l’huile ni à sa qualité.

Orientez votre choix sur une huile de qualité qui bénéficie d’une AOP ou d’une AOC.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Vidéo : 3 bonnes raisons de se soigner avec de l'huile d'olive

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.