12 aliments qui peuvent nous empoisonner
Publié le 07 Décembre 2011 par Aurélie Blaize, journaliste santé

Coquilles Saint-Jacques: gare à l'hépatite A!

crustace coquillage coquille saint jacques hepatite aLes fêtes de fin d’année sont souvent l’occasion de manger coquillages et crustacés. Mais attention! Consommés crus ou peu cuits, ils peuvent être à l’origine de grave intoxication alimentaire. Pourquoi? Soit parce qu’ils contiennent des toxines produites par certains dinoflagellés (algue planctonique marine dont se nourrissent les coquillages), soit parce qu’ils ont été infectés par des virus (ex : hépatite A), vibrios (bactéries vivant dans l’eau) ou salmonelles. Si des douleurs abdominales, des vomissements, des maux de tête ou encore des diarrhées se manifestent dans les heures qui suivent la consommation, consultez un médecin. Pris tôt, vous évitez toutes complications.

Publicité
Publicité

Comment repérer un coquillage contaminé? On ne le peut pas. 'Les bactéries, virus ou autres parasites sont invisibles à l'oeil nu', explique le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste.

Comment éviter la contamination?- Regarder l’état de fraîcheur du produit: odeur, aspect, couleur. Si quelque chose vous semble bizarre, ne consommez pas!- Si le coquillage ne s’ouvre pas quand il est plongé dans l’eau bouillante, c’est qu’il est mort donc à jeter!- Ne garder pour la consommation que les crustacés vivants.- Réfrigérer immédiatement après l'achat.- Garder les mollusques séparés des aliments cuits- Adopter de bonnes pratiques d'hygiène: se laver les mains avant d'apprêter la nourriture et après avoir manipulé des mollusques et crustacés crus ; nettoyer les plans de travail et ustensiles à l'eau tiède savonneuse après avoir cuisiné.- Ne congeler jamais les coquillages ni les crustacés, sauf les coquilles Saint-Jacques cuites et les crevettes cuites.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X