11 aliments à ne pas manger le soir

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe repas du soir joue un rôle plus qu'important sur le sommeil. Voici 11 aliments qui mettent à mal la digestion et qu'il vaut donc mieux éviter avant d'aller dormir.

Vous avez du mal à trouver le sommeil ? Votre alimentation est peut-être en cause. Certains aliments ont, en effet, des propriétés stimulantes qui ont tendance à tenir éveillé, tandis que d'autres perturbent vos nuits parce qu'ils sont difficiles à digérer

Café, thé, alcool : des boissons à proscrire le soir

Parmi ceux qui altèrent directement le sommeil, on peut citer en premier lieu les boissons qui contiennent de la caféine. Le café, bien sûr, mais aussi le thé et certains sodas. Pour s'endormir rapidement, mieux vaut éviter d'en boire après 16 h

L'alcool est aussi à bannir le soir. "S'il favorise l'endormissement, et permet de rentrer très vite dans un sommeil profond, il inhibe le sommeil paradoxal", explique Véronique Liesse, diététicienne, nutritionniste et micronutritionniste, auteure de Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie (éd. Leducs). "Or, nous avons besoin des deux. "Le sommeil paradoxal permet la récupération mentale, tandis que le sommeil profond permet la récupération physique". 

La spécialiste précise que "même un verre suffit à altérer la qualité de votre sommeil. Même si vous pensez avoir bien dormi, vous risquez de vous réveiller moins frais le lendemain". 

Viande et aliments gras ralentissent la digestion

D'autres aliments sont à éviter le soir parce qu'ils sont compliqués à digérer. C'est notamment le cas de la viande. "Elle est relativement plus difficile à digérer que le poisson, les aliments glucidiques ou les protéines végétales", précise la nutritionniste. Si la viande rouge et la charcuterie sont les pires, toutes les viandes sont globalement indigestes. 

Les repas trop gras sont aussi à l'origine d'inconforts digestifs et de ballonnements. "Le gras, c'est le nutriment qui ralentit le plus la digestion", souligne Véronique Liesse. Raclette, tartiflette et pâtes à la crème ne constituent donc pas un dîner idéal. 

De quoi se compose un bon dîner ? 

Selon la nutritionniste, l'idéal est de consommer des protéines végétales et des légumes (cuits, de préférence) pour le dîner. Outre leur teneur en protéines, les légumineuses apportent aussi des glucides, sans pour autant être hyperglycémiantes. "Celles-ci favorisent la production de sérotonine par l'organisme, qui est le précurseur de la mélatonine, l'hormone du sommeil". 

Quant aux légumes, ils présentent l'avantage d'être légers et bons pour la santé - par leur richesse en vitamines, minéraux et antioxydants. "Vous pouvez les agrémenter avec un peu d'huile d'olive ou d'huile de colza, en quantité modérée", ajoute Véronique Liesse. 

Pour varier un peu, n'hésitez pas à remplacer de temps en temps votre portion de protéines végétales par un œuf ou un petit poisson gras, comme des sardines. "Les omégas-3 sont bénéfiques le soir", précise l'experte. 

En dessert, optez pour un fruit, un yaourt nature, un petit carré de chocolat ou une compote agrémentée de cannelle - cette épice favorise une bonne gestion de la glycémie. 

Pour bien dormir, ne dînez pas trop tard

Véronique Liesse rappelle que l'heure du dîner est aussi importante que sa composition. "Si on peut attendre trois heures entre la fin du repas et le moment de se mettre au lit, c'est bien". En effet, se coucher le ventre plein altère la qualité du sommeil, "soit parce que la digestion se met en pause, et ce n'est pas très confortable, soit parce qu'elle continue et vous empêche de bien dormir". 

Obtenez votre bilan minceur gratuit !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Véronique Liesse, diététicienne, nutritionniste et micronutritionniste, auteure de Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie (éd. Leducs).