Mal au ventre : 4 troubles digestifs en cause

Publié le 27 Novembre 2018 par La Rédaction Médisite
Le motif de consultation pour mal de ventre, ballonnements ou crampes abdominales est très fréquent. Un symptôme qui peut être révélateur de diverses pathologies et notamment de troubles digestifs. Nous allons faire le point sur ces troubles digestifs incriminés dans le mal de ventre, à savoir : la constipation, le syndrome de l’intestin irritable, l’ulcère de l’estomac et la colite ulcéreuse.
Publicité

6755892-inline-500x333.jpg© Istock

Le mal de ventre dû à la constipation

La constipation est une pathologie très fréquente. Elle se traduit par une difficulté et une rareté au niveau de l’évacuation des selles. On parle de constipation quand les selles sont dures, sèches et sont évacuées moins de trois fois par semaine. Les conséquences de la constipation sont des douleurs abdominales et des ballonnements. Une meilleure hygiène de vie suffit souvent à faire disparaître ce trouble digestif. Elle passe par une alimentation riche en fibres, à des horaires fixes, une bonne hydratation, une activité physique régulière et une bonne gestion du stress.

Publicité

Le syndrome de l’intestin irritable, un facteur de crampes abdominales et de constipation

Ce sont les femmes de moins de 40 ans qui sont les plus affectées par cette pathologie digestive : le syndrome de l’intestin ou du côlon irritable. Ses manifestations sont des maux de ventre, des crampes abdominales, une constipation ou des diarrhées, voire une succession des deux. Ce syndrome, dû à une intolérance du côlon à certains aliments, se soigne en modifiant le régime alimentaire, c’est-à-dire en identifiant et en écartant les aliments sources d’inflammation du côlon.

Publicité

L’ulcère de l’estomac responsable de maux de ventre

L’ulcère à l’estomac provoque des maux de ventre, surtout à l’issue des repas et de la consommation de boissons. Son origine est souvent bactérienne : en cause, l’Helicobacter pylori. D’autres facteurs comme la prise prolongée de certains traitements (notamment anti-inflammatoires), l’hygiène de vie (tabac, alcool), la consommation de certains aliments acides ou encore le stress auront un impact négatif sur l’ulcère. Ce dernier se guérit grâce à la prise combinée d’antibiotiques et de médicaments pour réduire l’acidité de l’estomac.

La colite ulcéreuse à l’origine d’un mal de ventre

La colite ulcéreuse, qui apparaît parfois sous la dénomination de rectocolite hémorragique, relève d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Elle affecte l’intestin et le côlon. Ses symptômes, dont l’intensité varie en fonction du degré d’inflammation, sont multiples : mal de ventre, douleurs au rectum, sang et glaires dans les selles, fièvre, perte de poids. Les soins de la colite ulcéreuse passent par une adaptation du régime alimentaire (alimentation sans résidus, c’est-à-dire sans fibres ni lactose) et la prise de médicaments.

Dans tous les cas, et en raison de la multiplicité des causes possibles, de la plus bénigne à la plus grave, il est conseillé de consulter son médecin en cas de mal de ventre. Lui seul est habilité à poser un diagnostic et à prescrire le traitement adapté.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X