Ces idées reçues sur le sommeil qui mettent notre santé en péril

Publié le 16 Avril 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Certains affirment n’avoir besoin que de 6 heures de sommeil, quand d’autres renchérissent que l’alcool ou les écrans favorisent l’endormissement. Pas de doute, les idées reçues pullulent en matière de sommeil. Attention, en réalité, ce sont de mauvaises habitudes qui s’avèrent nocives pour notre santé et augmentent notamment les risques de maladies cardiaques.
Publicité

Ces idées reçues sur le sommeil qui mettent notre santé en péril© Istock

« Le sommeil est un élément vital, indispensable à la vie, qui peut affecter notre productivité, notre humeur, ainsi que notre bien-être », déclare Rebecca Robbins, chercheuse et doctorante, au sein d’un communiqué publié sur EurekAlert!, une plateforme scientifique. Avec une équipe d’experts issus de la NYU School of Medicine, cette spécialiste a examiné plus de 8 000 sites web afin d’identifier les idées reçues les plus courantes sur le sommeil. Ces dernières, en plus d’être inexactes, s’avèrent une menace importante pour la santé publique. « Dissiper les mythes sur le sommeil favorisera de meilleures habitudes, et à plus long terme, un meilleur état de santé générale de la population », complète la doctorante. Voici les idées reçues les plus redondantes.

Publicité
Publicité

« 5 heures de sommeil chaque nuit me suffisent amplement »

Evidemment, vous avez déjà dû entendre cette phrase. Elle fait partie des mythes les plus répandus sur le sommeil. En vérité, une bonne nuit réparatrice doit durer au moins 7 heures. Sans quoi, vous risquez de souffrir de déficits du sommeil, ce qui n’est pas sans conséquence sur la santé. En effet, le manque de sommeil peut être à l’origine de nombreux troubles comme le diabète, le surpoids ou encore les troubles alimentaires. Rebecca Robbins préconise ainsi de se fixer une bonne routine de sommeil, à savoir une heure fixe pour le coucher et une nuit complète à dormir.

« Le ronflement est sans danger »

Si les ronfleurs rendent les nuits impossibles à leurs conjoints, ce trouble n'est pas sans danger pour eux. En effet, selon la chercheuse, le ronflement n’est pas toujours sans risques. Il peut être signe d’apnée ou troubles du sommeil potentiellement sérieux. L’apnée du sommeil se caractérise par des épisodes anormalement fréquents d’interruption de la respiration durant la nuit. Ces pauses peuvent durer entre 10 et 30 secondes, voire davantage. Une pathologie qui n’est pas inoffensive puisqu’elle peut être à l’origine d’endormissements incontrôlés, de troubles de l’humeur et de la concentration. Dans les cas les plus graves, l’apnée du sommeil peut aussi entraîner unarrêt cardiaque ou autres maladies.

« Boire de l’alcool m’aide à dormir »

Si l’alcoolpeut s’avérer propice à l’endormissement, il altère considérablement la qualité du sommeil. Selon les experts et auteurs de l’étude, l’alcool est un frein au sommeil profond, indispensable pourtant si l’on veut une nuit réparatrice. « En discutant des habitudes de sommeil avec leurs patients, les médecins peuvent contribuer à dissiper ces idées reçues, qui augmentent les risques de maladies cardiaques, d’obésité et de diabète », conclu Jean Louis Girardin, autre chercheur participant à l’étude.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X