10 bruits du corps qui doivent vous inquieter

Notre organisme nous envoie régulièrement des signes lorsqu’il rencontre des difficultés. Mais nous ne savons pas toujours les saisir… d’ailleurs bien souvent ces indices nous semblent bien anodins, et ne nous inquiètent pas. Pourtant, 10 bruits du corps doivent particulièrement vous alerter. Medisite a fait le point avec le docteur Jean-Pierre Rageau, médecin généraliste. Découvrez les signes sonores à repérer dans notre diaporama.

Mort précoce : le corps donne aussi des indices 

Selon une étude publiée en août 2021, les bruits du corps ne sont pas les seuls signaux d’alerte envoyés par notre organisme. Plusieurs signes physiques peuvent de leur côté aider à prédire un risque de mort précoce accru.

Des chercheurs du Centre de Recherche en Épidémiologie et Statistiques (CRESS) ont analysé les dossiers de plus de 6 000 personnes âgées de 35 à 55 ans en 1985-1988 ayant participé à une étude baptisée Whitehall II. Ils ont évalué leurs capacités motrices jusqu’à 3 fois entre 2007 et 2016. Ils ont entre autres mesuré la vitesse de marche et les aptitudes à réaliser certaines tâches quotidiennes. De plus, les décès ont été enregistrés jusqu’en octobre 2019. 

Les scientifiques ont découvert que certaines des fonctions motrices testées montrent des signes de déclin jusqu’à 10 ans avant la mort. Par ailleurs, plus elles diminuent tôt, plus le risque de mort précoce serait accru. Les signes sont : 

  • mettre plus de temps à s’habiller ;
  • avoir des difficultés à cuisiner ;
  • avoir du mal à se lever des toilettes ; 
  • mettre plus temps à faire les courses ;
  • marcher plus lentement ;
  • avoir du mal à attraper les objets comme la télécommande ou un verre ;
  • rencontrer des difficultés à se lever d’une chaise.

Les chercheurs suggèrent que détecter ces changements dans les fonctions motrices "pourrait offrir des opportunités de prévention et d'interventions ciblées".

Un ventre qui gargouille

1/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Qu’est-ce que c’est ? Les gargouillis du ventre, aussi appelés borborygmes, sont dus aux gaz qui passent à travers le bol fécal grâce aux spasmes de l’intestin.

Le signe de quoi ? "S’ils sont trop fréquents, ils peuvent être annonciateurs d'une colite spasmodique (une pathologie du côlon) ou simplement d’une gastro-entérite", avertit le docteur Rageau, médecin généraliste.

Des articulations qui craquent

2/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Quand s’inquiéter ? "Chez une personne jeune, le craquement des articulations est souvent anodin : il résulte simplement du claquement des bulles de gaz présentes dans le liquide synovial", dévoile le docteur Rageau. "Mais avec l’âge, ces craquements peuvent témoigner d’une arthrose, notamment au niveau des genoux ou des cervicales".

Bon à savoir : "Le craquement du genou est un symptôme typique de la gonarthrose, l’arthrose de cette articulation. On peut l’identifier en plaçant sa main sur la rotule quand on plie le genou : le craquement caractéristique de la gonarthrose génère une petite vibration", souffle le médecin.

Un hoquet qui ne passe pas

3/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Quand s’inquiéter ? Un hoquet doit alerter s’il dure plusieurs heures.

Le signe de quoi ? "Le hoquet peut résulter d’une irritation de l’estomac, par exemple à cause d’un aliment mal adapté", nous apprend le docteur Rageau. "Mais il peut aussi être le signe d’une irritation du diaphragme ou d’un trouble nerveux", précise-t-il.
Comment faire ? "Quand le hoquet devient fatigant et qu’il cause des insomnies, il peut témoigner d’une pathologie digestive ou nerveuse. Consultez rapidement un médecin pour obtenir un diagnostic", conseille le médecin.

Des éructations et des flatulences fréquentes

4/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? Les rots et les gaz intestinaux peuvent témoigner d’un problème d’aérophagie, c’est-à-dire la présence anormalement élevée d’air dans le tube digestif.
D’où vient ce trouble ? D’une ingestion trop importante d’air pendant la prise alimentaire. "Les gaz peuvent aussi se former dans l’intestin grêle où certains aliments peuvent fermenter", révèle le docteur Rageau.
Bon à savoir : "L’air s’échappe sous forme d’éructations quand il est dans la partie haute du tube digestif. Mais si les gaz descendent dans l’intestin, ils donneront lieu à des flatulences", décrit le médecin.
Comment faire ? "Manger moins vite, bien mâcher ses aliments et éviter les boissons gazeuses sont les premiers réflexes à adopter pour diminuer les éructations et les flatulences", conseille le docteur Rageau. "Contre les flatulences, pensez aussi à diminuer votre consommation de féculents et de légumineuses".
Attention : "Des éructations importantes peuvent également être le symptôme d’une hernie hiatale, un mauvais positionnement d’une partie de l’estomac. Pensez à consulter un médecin en cas de renvois importants".

Des ronflements sévères

5/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? "Un ronflement appuyé peut témoigner d’un affaiblissement de la voûte du palais, un phénomène qui s’intensifie quand on prend de l’âge. Ils peuvent également être le symptôme d’une déviation de la cloison nasale", selon le docteur Rageau.
Attention : Des ronflements importants, persistants et accompagnés de fatigue peuvent être un signe d’apnée du sommeil, une maladie respiratoire aux conséquences lourdes sur la santé. En effet, l'apnée du sommeil augmente le risque de crise cardiaque nocturne.

Un râle au niveau des bronches

6/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? Un bruit de râle dans les poumons témoigne d’un problème lors du passage de l’air dans les bronches. "Il peut par exemple s’agir d’une bronchite surinfectée", dévoile le docteur Rageau.
Bon à savoir : Un autre bruit peut survenir au niveau de la base des poumons. "Il s’agit des 'crépitants', qui génèrent un son similaire à celui du sel jeté dans un feu de cheminée. Ils peuvent être le signe d’une insuffisance cardiaque car ils indiquent la présence d’eau dans les alvéoles", révèle le médecin.

Une mâchoire qui craque

7/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? "Un craquement de mâchoire peut être généré par le glissement des surfaces articulaires et des ménisques* au niveau des articulations mandibulaires", explique le docteur Rageau. "Il peut également s’agir d’une subluxation de la mâchoire, c’est-à-dire du déplacement des os de cette articulation", ajoute-t-il.
Comment faire ? "En cas de subluxation, si le diagnostic est confirmé par une radio, un ostéopathe pourra intervenir pour replacer l’articulation. Certains cas plus sévères nécessiteront une opération", précise le médecin.
*les ménisques sont des disques fibro-cartilagineux situés dans de nombreuses articulations, comme le genou ou la mâchoire.

Des sifflements au niveau des poumons

8/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? Des sifflements qui surviennent au niveau des poumons ou du larynx lors de l’inspiration peuvent être causés par une allergie respiratoire. "Il peut aussi être provoqué par une inflammation de la muqueuse respiratoire, comme dans l’asthme ou dans une laryngite allergique ou infectieuse", précise le docteur Rageau.
Comment faire ?  En cas de difficultés respiratoires importantes, il faut consulter.

Des dents qui grincent

9/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? Le grincement de dents s’appelle le bruxisme. "Il peut être dû au stress, à un sommeil de mauvaise qualité ou encore à un terrain épileptique" constate le docteur Rageau.

Comment faire ? "Le principal inconvénient du bruxisme réside dans l’usure des dents. Pensez à consulter un médecin ORL, un dentiste, voire un neurologue pour établir un diagnostic", préconise le médecin. Des gouttières antibruxisme existent pour réduire l’impact des grincements sur les dents.

Des acouphènes persistants

10/10
10 bruits du corps qui doivent vous inquiéter

Le signe de quoi ? "Les acouphènes, des sifflements entendus dans l’oreille, peuvent être consécutifs à un traumatisme auditif (musique trop forte, explosion…) ou causés par un trouble de la microcirculation de l’oreille interne", détaille le docteur Rageau.
Attention : des acouphènes persistants peuvent aussi avoir une origine neurologique, tel qu’un dysfonctionnement du nerf auditif ou un neurinome, une tumeur du nerf.

Merci au docteur Jean-Pierre Rageau, médecin généraliste à Levallois-Perret.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.