Gastro-entérite : 8 erreurs à éviter

Publié le 29 Février 2016 par Laura Chatelain, journaliste santé
Validé par : Dr Jean-Philippe Godeberge, Gastro-enterologue
Diarrhée, maux de ventre, nausée... Pour éviter d'attraper la gastro-entérite ou en sortir rapidement, il y a certaines erreurs à éviter. Explications avec le Dr Jean-Philippe Godeberge, gastro-enterologue.
Publicité

Erreur 1 : Manger trop de fibresEn cas de gastro-entérite, mieux vaut éviter pendant quelques jours les légumes crus et les fruits (à l'exception des bananes), qui peuvent être laxatifs. "Riches en fibres, ils ont tendance à accélérer le transit", rappelle le gastro-enterologue.En pratique : On les consomme éventuellement sous forme de compotes ou de purées. Mais en cas de diarrhée très importante, il faut également limiter au maximum les fruits et légumes cuits. Il est conseillé également d'éviter les céréales (avoine, seigle, sarrasin, quinoa, pain complet ou multicéréales..) et légumineuses (lentilles, pois chiches...) les plus riches en fibres. Cette éviction dépend cependant de l'intensité des symptômes et ne doit durer que quelques jours, tant que la diarrhée est profuse.On peut consommer : du riz mais aussi des pâtes (sans fromage), des pommes de terre, de la semoule ou du pain.

Publicité

Erreur 2 : Enchaîner bises et serrages de mainsLes mains mal (ou non) lavées sont le principal vecteur de transmission du virus de la gastro-entérite. Voilà pourquoi il vaut mieux limiter les poignées de mains. Mais la bise n'est guère mieux, car même si la gastro-entérite ne se transmet pas par les postillons ni la salive (contrairement à la grippe par exemple), la joue peut faire partie de zones contaminées. Pour limiter le risque de l'attraper en période d'épidémie, saluer ses collègues ou ses amis de loin reste le meilleur réflexe.

Publicité

Erreur 3 : Recourir aux antibiotiques ou aux antiseptiquesSi on est contaminé, il n'existe aucun médicament à prendre pour accélérer le processus de guérison. "Les antibiotiques ou antiseptiques intestinaux sont inutiles puisqu'il s'agit d'un virus", rappelle le Dr Godeberge. Ces derniers risquent même de déséquilibrer davantage la flore intestinale déjà mise à rude épreuve.Les seuls médicaments utiles sont ceux qui aident à soulager les symptômes : la dompéridone (Motilium® et génériques) est efficace contre les nausées et les vomissements, le mal de ventre et les crampes intestinales peuvent être soulagées par du paracétamol ou des antispasmodiques type Spasfon®. Enfin, en cas de diarrhée importante, les argiles (type Smecta®) ou anti-diarrhéiques (Imossel®, Imodium®...) sont intéressants. Demandez conseil à votre pharmacien ou si les symptômes persistent, consultez un médecin.

Erreur 4 : Oublier le savon lorsqu'on se lave les mains

La gastro-entérite est virale dans plus de 80% des cas et le virus se transmet par voie oro-fécale, c'est-à-dire lorsqu'on porte nos mains à la bouche ou qu'on cuisine après avoir été en contact avec une personne ou une surface contaminée. Une fois niché dans la paroi intestinale, il cause diarrhées et vomissements.

En pratique : "Se laver les mains après être allé aux toilettes et avant de manger est le geste de base pour éviter de s'auto-contaminer et de contaminer les autres, à condition de bien les laver avec du savon et pas seulement de les rincer à l'eau. Il faut aussi les relaver régulièrement dans la journée car les mains sont en contact avec de nombreuses zones potentiellement contaminées par les germes, par exemple les poignées de porte", précise le Dr Jean-Philippe Godeberge, gastro-enterologue. S'il n'y a pas de lavabo à disposition, un gel hydro-alcoolique antibactérien fait très bien l'affaire, à condition de ne pas avoir la peau trop sensible.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X