Sommaire

Des douleurs articulaires

Des douleurs articulaires© IstockDes douleurs articulaires peuvent apparaître entre 6 semaines et 1 an après la piqûre de la tique. C’est une des complications de la maladie.
Les signes : Cela se manifeste sur de nombreuses articulations, souvent au niveau des genoux, qui enflent, deviennent chauds, rouges et douloureux, accompagnés d'une faiblesse des muscles du corps.
Un des critères qui peut faire penser à une maladie de Lyme est la variabilité des symptômes*.
Pourquoi : "Cela correspond à la dissémination et au développement de la bactérie** au niveau du corps, mais la présence de la bactérie et son développement n’est pas tout. Le corps est bien souvent dénutri, intoxiqué par les pesticides, les additifs alimentaires, les métaux lourds comme le mercure que l’on trouve dans les amalgames dentaires… Cela entraîne un terrain propice au développement de la bactérie", explique Judith Albertat.

* Il est rare que la douleur reste au même endroit. Elle peut migrer d'une articulation à une autre, être forte un jour puis très légère le lendemain. Les symptômes peuvent arriver comme disparaître spontanément, puis réapparaître.
** qui provoque la maladie de Lyme.

De l’arthrite chronique

De l’arthrite chronique© IstockL'arthrite est l’un des symptômes les plus fréquents de la bactérie borrélia*.

Les signes : Cela se manifeste par des gonflements inflammatoires d’une articulation, souvent les genoux ou les chevilles. Devenu chronique, cela peut finalement causer de graves dommages car l’inflammation peut user l’articulation. La personne ressentira de la douleur, de la raideur et une diminution de l’amplitude de ses mouvements liés aux dommages articulaires.
Pourquoi : "Là encore, cela correspond à la dissémination et au développement de la bactérie au niveau du corps, mais comme pour la spondylarthrite ankylosante, il faut se poser la question d’une possible résistance de la borrelie à cause de notre environnement toxique. Une forte présence de mercure** dans le corps peut amplifier le phénomène et augmenter la complication", explique Judith Albertat.

* qui provoque la maladie de Lyme.
** dû notamment à la présence d’amalgames dentaires à base de mercure

Une paralysie faciale

Une paralysie faciale© IstockLes signes : Des symptômes neurologiques comme une paralysie faciale ou une inflammation douloureuse des nerfs qui entourent la piqûre de tique (la personne va se plaindre de douleurs sans autre symptôme) peuvent apparaître quelques semaines à quelques mois après la piqûre de la tique.
Les symptômes varient pendant plusieurs semaines avec des périodes de rémission plus ou moins longues. Non diagnostiquée et non traitée, la maladie peut devenir chronique.

Pourquoi : "La bactérie* est redoutablement compétente. Elle se développe et passe la barrière hémato-méningée, se fixant dans les gaines nerveuses", explique Judith Albertat.

* qui provoque la maladie de Lyme.

Une vision trouble

Une vision trouble© IstockLes signes : Des symptômes neurologiques comme des problèmes oculaires (la personne aura une vision double, une vision trouble, des douleurs derrière le globe oculaire, ou des coups de poignards dans les yeux notamment) peuvent apparaître quelques semaines, voire quelques mois après la piqûre de la tique.

Pourquoi : La bactérie* se développe et passe la barrière hémato-méningée, se fixant dans les gaines nerveuses. "Le terrain joue beaucoup sur la propagation de la maladie. La présence de mercure dans le corps, notamment à cause des amalgames dentaires, va augmenter ces complications", explique Judith Albertat.

* qui provoque la maladie de Lyme.

Des rougeurs sur le visage

Des rougeurs sur le visage© IstockLes signes : Des manifestations cutanées peuvent survenir plusieurs semaines, voire plusieurs mois après la piqûre de tique. Cela va se caractériser par des lésions cutanées ou des rougeurs sur l’ensemble du corps, plus particulièrement sur le front, le pavillon de l’oreille et les mamelons. Ces symptômes peuvent régresser spontanément sans traitement, mais peuvent ressurgir et devenir chroniques.

Pourquoi : "le corps réagit aux toxines libérées par les bactéries* et cela se manifeste au niveau de la peau. Ensuite, tout dépend du type de souches de bactéries qui provoquent la maladie de Lyme. Celles-ci sont souvent différentes d’une région du monde à une autre et peuvent générer des symptômes différents : certaines auront une incidence plus importante sur la peau, d’autres sur le cerveau, d’autres sur les articulations...", explique Judith Albertat.

* qui provoquent la maladie de Lyme.

Des palpitations cardiaques

Des palpitations cardiaques© IstockLes signes : Le cœur peut être également touché avec des pertes de connaissance, des palpitations (sensation de battements cardiaques forts dans la poitrine) et des douleurs intercostales, qui cessent cependant spontanément et sans séquelle.

Pourquoi : "on a trouvé des bactéries* dans le coeur des personnes atteintes de la maladie de Lyme. Mais le problème ne réside pas que dans l’infection : il faut aussi considérer les raisons de nos fragilités, celles qui permettent à la bactérie de se propager et de se multiplier (toxicité de l’environnement...)", explique Judith Albertat.

* qui provoquent la maladie de Lyme.

Sources

Remerciements à Judith Albertat, naturopathe, une des spécialistes de la maladie de Lyme, et auteur de l’ouvrage Maladie de Lyme, mon parcours pour retrouver la santé et Lyme, les solutions naturelles, aux éditions Thierry Souccar.

Vidéo : Maladie de Lyme

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.