Dans toutes les régions du monde, l'asperge se consomme verte, blanche ou violette. Crues ou cuites quelques minutes dans l'eau, parfois même rôties au four ou poêlées, elles constituent un super légume qui mérite d'être (re)découvert : focus sur ses qualités avec Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste.

Asperge : des vertus diurétiques reconnues

Comme la tomate ou le concombre, l'asperge est un diurétique naturel c'est-à-dire qu'il accroit la production d'urine permettant ainsi l'élimination des toxines de l'organisme et de la rétention d'eau. Les asperges présentent un rapport potassium/sodium élevé (270/3) "qui contribue à favoriser la diurèse" précise Alexandra Retion. Elle contient par ailleurs de l’asparagine qui dispose de vertus diurétiques et des fructosanes qui stimulent l’élimination rénale. Pour toutes ces raisons "même une consommation modérée d’asperges permet une action diurétique”.

En outre, les aliments diurétiques sont recommandés en cas d'hypertension artérielle et d'insuffisance cardiaque. Il faut néanmoins les consommer avec modération chez le sujet ayant une insuffisance rénale. De plus l’acide oxalique qu’elle contient peut-être responsable de calculs rénaux, lors de fortes consommations.

Des asperges pour garder la ligne

Les asperges contiennent peu de calories, en revanche elles sont riches en fibres. Les fibres hydrophiles (pectines et mucilages) garantissent le goût savoureux de la pointe du légume, et les fibres hydrophobes et lignines (cellulose hémicellulose) sont responsables de la fermeté de la tige. "Les fibres régularisent le transit intestinal grâce aux pectines et aux mucilages qui retiennent l’eau tout en le stimulant grâce aux celluloses de la tige qui luttent contre la paresse intestinale" explique Alexandra Retion.

Digéré lentement, ces fibres nous aident à nous sentir rassasiés et à moins manger entre les repas. Elles aident à lutter contre la constipation et à diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

L’asperge est également déconseillée aux personnes touchées par la maladie de Crohn, du fait des fibres.

L'asperge, riche en nutriments

Lorsque vous préparez ce légume, essayez de ne pas trop le cuire, car vous risquez de supprimer ses nutriments s’ils cuisent trop. En effet, les asperges abondent d’anthocyanes, les pigments antioxydants qui leur donnent leur couleur verte ou violacée, et de la vitamine E. Ces deux nutriments aident à lutter contre le vieillissement des cellules.

Recommandée aux femmes qui espèrent tomber enceinte où qui sont déjà en pleine grossesse, les asperges constituent l'un des légumes les plus riches en vitamine B9 avec les épinards et les choux de Bruxelles. Les asperges sont également une bonne source de vitamine K, indispensable pour la coagulation du sang et pour la santé des tissus osseux. De plus, les minéraux comme le potassium, le phosphore, le fer et le magnésium en font une grande source de nutriments. Et enfin, les antioxydants qu'elle contient aideraient notre organisme à prévenir de nombreuses maladies.

Et finalement la meilleure des raisons ne serait-ce pas la présence de tryptophane dans l’asperge ? Un des huit acides aminés essentiels à l'alimentation humaine, qui aident à chasser l’irritabilité et à rester de bonne humeur.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Merci à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.