Sommaire

Le concombre, un véritable allié minceur !

Le concombre, un véritable allié minceur !© Istock

Le concombre est un aliment intéressant quand on veut perdre du poids car il est peu énergétique. Comme nous l’explique nos expertes diététiciennes-nutritionnistes Ysabelle Levasseur et Virginie Claveau-Gallard, il possède peu de calories (16 calories pour 100 grammes), peu de sucre et est très riche en eau (95%). Il est donc idéal pour la saison des maillots de bain.

Un aliment qui fait dégonfler : Diurétique, le concombre favorise l’élimination car il est principalement constitué d’eau. Il fournit aussi un bon apport hydrique dans l’alimentation.

Vidéo. Top 3 des jus détox minceur

Riche en eau, il désaltère !

Riche en eau, il désaltère !© Istock

Le concombre contient près de 95% d'eau. S'il y a un légume à privilégier quand il fait chaud pour se désaltérer, c'est bien lui !

Comment le manger ? Idéalement cru pour conserver en plus ses vitamines et minéraux. En salade avec un peu de sel ou en jus avec par exemple du citron, du gingembre et de l'eau pétillante.

Concombre : de la vitamine K bonne pour les os

Concombre : de la vitamine K bonne pour les os© Istock

Le concombre est riche en vitamines. Selon notre experte Ysabelle Levasseur, il possède surtout une teneur importante en vitamine K qui permet la fabrication des protéines. La vitamine K participe aussi à la minéralisation osseuse donc à la bonne santé de nos os. Elle est présente dans la peau du concombre.

Attention : les personnes qui ont des problèmes de coagulation sanguine doivent éviter de consommer trop de vitamines K. Mieux vaut demander l'avis de votre médecin par précaution... et ne pas abuser du concombre dans ce cas.

Sans oublier le cuivre : Le concombre -surtout cru- a aussi une teneur importante en cuivre. Celui-ci permet la formation de l’hémoglobine et du collagène.

Des vertus anticancer dont on ne parle pas assez

Des vertus anticancer dont on ne parle pas assez© Istock

Peu d'études ont été menées sur les vertus thérapeutiques du concombre. Néanmoins, parmi elles, plusieurs concernent son potentiel anticancer. En janvier 2017, une étude a démontré que la cucurbitacine B, composant naturellement présent dans le concombre, exerçait une activité anticancéreuse dans le cas de myélomes humains. En 2016, la même substance a prouvé qu'elle pouvait inhiber les métastases du cancer du sein. En 2013, une autre recherche a mis en évidence que la cucurbitacine B pouvait aussi contrer la croissance du cancer du poumon. En 2010, une autre a démontré son effet dans l'inhibition de la croissance des cellules cancéreuses pancréatiques.

Si le concombre n'est pas le légume dont on parle le plus dans l'alimentation anticancer, ces résultats prouvent qu'il peut être bon de l'y associer plus souvent.

Vraiment riche en antioxydants ?

Vraiment riche en antioxydants ?© Istock

Le concombre est-il un légume anti-âge ? Selon nos diététiciennes-nutritionnistes, s'il possède bien des antioxydants qui permettent de protéger les cellules de notre corps contre les radicaux libres ( responsables de certaines maladies cardiovasculaires et du vieillissement entre autre), ce n'est pas sa qualité première. Il contient, comme tous les légumes et les fruits, des antioxydants mais en faible proportion : 3,96 mg seulement de polyphénols totaux (substances à effet antioxydant) se lon l’Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes (Aprifel). Sa peau contient par contre une protéine particulière appelée "peroxydase" qui protégerait contre les maladies cardiovasculaires. Un petit atout à souligner.

Les antioxydants, c'est quoi ? Il s’agit de molécules qui aident l’organisme à se débarrasser des radicaux libres en excès. Explications : l’oxygène est à la base de toute réaction dans l’organisme. Or, lors de toute réaction d’oxydation se forment des radicaux libres, qui doivent rester en quantités raisonnables car en excès ils sont nocifs. On les retrouve dans beaucoup d’aliments, essentiellement dans les fruits et les légumes.

Peau : il combat les cernes et la sécheresse


Peau : il combat les cernes et la sécheresse© Istock

Le concombre est un bon aliment pour la peau. Selon notre experte Virginie Claveau-Gallard, il permet de la réhydrater, d'apaiser les cernes et les marques de fatigue. Il illumine le teint et resserre les pores. Il apaise les rougeurs, même s’il ne les fait pas disparaître.

Un masque antifatigue : Râper un concombre (épluchures comprises) et mélanger la pulpe obtenue avec de la farine d’orge ou des flocons d’avoine pour obtenir une pâte. Appliquer sur le visage et laisser sécher environ une demi-heure, avant de rincer avec de l’eau additionnée de jus de citron*.

*Les aliments qui guérissent, Editions Leduc.S, Sophie Lacoste.

Le concombre bon pour la prostate ?

Le concombre bon pour la prostate ?© Istock

Une étude publiée en 2014 a démontré les bienfaits d'une substance appelée "cucurbitacine B" présente dans le concombre contre les tumeurs de la prostate. Réalisée sur des souris, l'expérience a montré l'activité chimiopréventive puissance de ce composante en cas de cancer de la prostate ainsi que son mécanisme antitumorale.

Comment l'utiliser ? Aucun mode d'emploi spécifique n'a fait ses preuves avec le concombre dans le cancer de la prostate. On recommande parfois l'usage de ses graines pour lutter contre les infections urinaires et les problèmes de prostate. Après en avoir fait sécher, les passer au moulin à café et les saupoudrer sur une salade ou une soupe.

Comment faire pour bien digérer le concombre ?

Comment faire pour bien digérer le concombre ?© Istock

Pour éviter les gaz stomacaux, il est préférable de ne pas manger les pépins du concombre. Virginie Claveau Gaillard souligne qu’il est surtout important de bien mâcher !

Comment faire en cas d’indigestion ? Alessandra Moro-Buronzo, naturopathe, et Marie-Laure André, diététicienne-nutritionniste*, conseillent de faire dégorger le concombre ou d’enlever la partie centrale et ses graines.

A savoir : Certaines protéines végétales contenues dans les légumes et les fruits peuvent provoquer ce genre d’allergie. On parle de "syndrome d’allergie orale" (SAO). Cela peut se manifester par des brûlures ou des démangeaisons (autour de la bouche, par exemple) après avoir touché le fruit ou le légume en question. Notre experte Ysabelle Levasseur conseille avant tout d’aller voir un allergologue si ce genre de manifestation survient.

* Les 150 aliments santé, Alessandra Moro-Buronzo et Marie Laure André, Hachette Santé, 2009

Sources

Remerciements à :

- Virginie Claveau-Gallard, diététicienne-nutritionniste

- Ysabelle Levasseur, diététicienne-nutritionniste et auteure du livre Allégez votre assiette, un programme nutritionnel interactif pour affiner sa silhouette, paru aux Éditions Alpen (2016)

Sources : 

- Vitamines A, E, C, des trésors antioxydants  

- Agence pour la Recherche et l’Information en Fruits et Légumes : Fiche nutritionnelle concombre  

Voir plus

Vidéo : Top 3 des jus détox minceur

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.