15 anti-inflammatoires naturels

Cassis, pin, basilic, laurier, propolis, omégas 3… Et si vous remplaciez votre aspirine ou votre cortisone par un remède naturel ? Certains ont de puissants effets anti-inflammatoires sans avoir les effets secondaires des médicaments classiques. Ils peuvent soigner les affections respiratoires, urinaires, digestives et articulaires. La liste.

Publicité

Les aiguilles de pin

© IstockLes jeunes aiguilles du pin sylvestre (Pinus sylvestris) sont récoltées pour leurs vertus thérapeutiques. Comme le fait remarquer le naturopathe Christopher Vasey, elles sont parfois vendues sous l’appellation incorrecte de "bourgeons de sapin". Le pin sylvestre entraîne la sécrétion d’hormones anti-inflammatoires, comme la cortisone. "La cortisone produite par le corps à la suite de la prise de plantes est présente en quantité physiologique. Elle a des effets bienfaisants sans effets secondaires" souligne le naturopathe.

Publicité
Publicité

Indications : Voies respiratoires (rhinopharyngite, sinusite, bronchite, asthme…), rhumatismes, voies urinaires (cystite, prostatite…).

Posologie : Infusion : 20 à 50g de bourgeons à infuser pendant 10 minutes dans 1 litre d’eau, 3 tasses par jour.
Ou
Teinture-mère : 3 fois par jour, 10 à 20 gouttes avec un peu d’eau.

Contre-indications : hypertension, nervosité, faiblesse rénale.

L'huile essentielle de laurier

Dans la Grèce Antique, le laurier était consacré au dieu Apollon et symbolisait la gloire. C’est aujourd’hui une plante reconnue pour ses bienfaits anti-inflammatoires, antalgiques, anti-infectieux, et anti spasmodiques.

Indications : Voies respiratoires (rhume, pharyngite, bronchite, asthme…), voies digestives (diarrhées, colite, gastro-entérite…), peau (acné, furoncle, eczéma, crevasse, ulcère, urticaire…), bouche (gingivite, aphte, douleurs dentaires, parodontites, abcès…), articulations et muscles (arthrite, goutte, lumbago…) et nerfs (sciatique, névrite…).

Posologie : Le plus simple est d’utiliser l’huile essentielle de laurier (Laurus nobilis).
Voie orale : 2 à 3 fois par jour, 1 à 2 gouttes d’HE dans du miel ou de l’huile végétale.
Peau (HE pure) : 3 à 4 fois par jour, 1 goutte sur le bouton, l’aphte ou l’abcès.
Ou
Peau (HE diluée) : 10 gouttes d’HE diluées dans une cuillère à café d’huile de tournesol, à étaler 3 à 4 fois par jour sur la région à traiter et masser.
Ou
Gargarisme : 2 à 3 gouttes d’HE diluées dans un peu de lait à rajouter à un demi verre d’eau. Gargariser, recracher, 3 à 4 fois par jour.
Ou
Bain : 15 à 20 gouttes d’HE dans une cuillère à soupe de lait.

Par précaution : Avant d’employer l’HE de laurier, faites un test de quelques gouttes sur le pli du coude. Attendre 2 à 3 heures pour voir si des rougeurs apparaissent. Si c’est le cas, ne pas utiliser l’huile. Si non, c’est bon !

Attention : Ne pas confondre le laurier noble avec le laurier-rose ou laurier-cerise que l’on voit souvent dans les jardins et dont l’utilisation médicinale est interdite.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X