Sommaire

Été ne rime pas seulement avec farniente... Qui dit vacances estivales dit également coups de soleil, piqûres de moustiques ou mal de mer. En effet, l'été a aussi son lot de petits maux du quotidien à soigner. Afin de vous livrer ses remèdes naturels pour en venir à bout, Medisite a interrogé Mélodie Dewever, naturopathe et experte France pour la marque Sunday Natura l afin de vous aider à vous créer la trousse d'urgence 100% naturelle pour les vacances d'été.

1 - La lavande pour soulager les piqûres de moustiques et de guêpes

Piqûres de moustiques, de guêpes... Les insectes sont parfois notre pire ennemi en vacances.

  • Pour soulager les piqûres de moustiques, la naturopathe conseille d'opter pour La Lavande vraie - Lavandula angustifolia - pour ses propriétés calmantes et cicatrisantes. Elle précise que "qu'il est possible d’ajouter de la menthe poivrée - mentha piperita - pour ses propriétés cicatrisantes et son effet rafraîchissant".

La naturopathe conseille pour le dosage :

1 goutte d’HE de lavande vraie + 1 goutte d’HE de menthe poivrée diluées dans un peu d'huile végétale (comme de l’huile d’amande douce) à appliquer sur les piqûres de moustiques.

Pour calmer les démangeaisons, Mélodie Dewever recommande d'appliquer de l'eau froide sur un chiffon en coton ou une gaze, d'essorer, puis "d'ajouter 1 à 4 gouttes d'huiles essentielles" et d'appliquer sur la zone affectée pendant 15 minutes, process à répéter 3 fois par jour.

Précautions : Attention, ces huiles essentielles sont déconseillées aux femmes durant les trois premiers mois de la grossesse, aux femmes allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans. Précautions particulières pour les personnes épileptiques : pas d’utilisation prolongée.

  • Pour les piqûres de guêpe, la naturopathe recommande la lavande aspic pour ses propriétés antitoxiques.

En pratique, il suffit d'appliquer de 3 à 6 gouttes diluées dans une huile végétale, 3 fois par jour, sur la zone concernée

Précautions d’emploi : Effectuer un test cutané avant l’application dans le creux du coude. Cette huile n’est pas recommandée aux femmes enceintes et allaitantes, aux bébé et aux enfants de moins de 6 ans. Déconseillée aux personnes asthmatiques ou sous traitement anticoagulant et fluidifiants sanguins. Déconseillée en diffusion.

2 - La citronnelle de java pour éloigner les moustiques

L’huile essentielle citronnelle de java agit comme un répulsif contre les moustiques, ce qui en fait l’allié parfait en préventif pour les nuits d’été. Elle agit également pour les piqûres de moustiques (voir plus haut).

On peut l’utiliser :

  1. En diffusion, à raison de 2-3 gouttes (tout dépend de la grandeur de la pièce) pendant 20 à 30 minutes, 3 fois par jour dans un diffuseur électrique dans un peu d’eau pure.
  2. En synergie avec de l'arbre à thé pour un répulsif à large spectre. Il faut mélanger 1 goutte de citronnelle de java à 2 gouttes d'arbre à thé.
  3. En spray répulsif maison à appliquer sur les vêtements. Dans une bouteille de 100 ml, ajoutez 1 cuillère à soupe d’alcool blanc, de l'eau purifiée, 10 gouttes de citronnelle de Java et 15 gouttes de tea tree. Le mélange est à vaporiser sur les vêtements et non sur la peau. Il est possible de renouveler toutes les 4 heures.

Mélodie Dewever vous aide également à confectionner votre propre roll-on anti moustique :

Dans un flacon à bille en verre teinté, il faut mélanger :

  • 10 ml d’huile végétale (amande, calendula)
  • 5 gouttes d’HE de citronnelle de Java
  • 5 gouttes d'HE d'arbre à thé

Précautions : L'huile de citronnelle de Java est déconseillée aux femmes enceintes pendant les trois premiers mois de la grossesse et aux enfants de moins de 5 ans. Peut être irritante à forte dose, il faut donc toujours bien la diluer pour l'application cutanée. Éviter tout contact avec les yeux et en règle générale, faites toujours un test d'application de votre préparation, dans le pli du coude, au moins 48h avant de l'utiliser.

3 - La menthe poivrée contre le mal des transports

"La menthe poivrée est un excellent allié pour le mal des transports grâce à ses propriétés cholagogues et cholérétiques. Elle peut aider à diminuer les nausées, les vomissements et le mal des transports", précise la naturopathe, experte France pour la marque Sunday Natural.

Elle précise qu'elle peut être utilisée :

  • En diffusion : 2-3 gouttes dans un diffuseur électrique avec un peu d’eau pure avant le voyage
  • Dans une voiture, il faut mettre quelques gouttes sur un coton, et le disposer au niveau de l’air conditionné
  • En ingestion, avec 1 goutte à diluer dans de l’eau pendant le transport toutes les 2-3 heures

Attention toutefois, cette huile est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 10 ans, aux cardiaques, aux épileptiques, aux personnes ayant de l’hypertension.

4 - La lavande alliée à l'aloe vera pour apaiser les coups de soleil

En cas de coup de soleil, mieux vaut avoir de l'huile essentielle de lavande vraie avec soi. La naturopathe précise qu'elle est efficace grâce à "ses propriétés cicatrisantes, apaisantes et calmantes". "C’est l'après-soleil parfait après la douche. Elle va aider à apaiser la sensation de chaleur et favoriser la cicatrisation".

Elle s'utilise par voie cutanée à raison de 2 à 4 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie diluée dans 10 ml d’huile végétale (calendula) ou d’aloe vera. 4 fois par jour jusqu’à la disparition du coup de soleil -

Une synergie est possible en ajoutant une goutte de menthe poivrée pour donner un effet rafraîchissant. Cette huile est toutefois déconseillée chez la femme pendant les trois premiers mois de la grossesse et pour les enfants de moins de 6 ans.

5 - La menthe poivrée contre les jambes lourdes

La menthe poivrée est une très bonne huile essentielle pour éviter les jambes lourdes et la rétention d'eau grâce à "ses vertus décongestionnantes, qui aident à relancer la circulation".

En pratique, il suffit de 4 gouttes diluées dans 10 ml d’huile végétale (idéalement de la calophylle) à appliquer en massant les jambes du bas vers le haut 8 fois énergiquement.

Cette huile est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 10 ans, aux cardiaques, aux épileptiques, aux personnes ayant de l’hypertension.

Attention également aux huiles photosensibilisantes

Dans tous les cas, si les huiles essentielles sont des remèdes naturels, il est recommandé de prendre l’avis d’un professionnel afin d’avoir des conseils adaptés. "Les huiles essentielles sont des composés hautement concentrés, elles doivent donc toujours être diluées dans une huile végétale ou dans de l’eau. Sinon, elles peuvent provoquer des réactions cutanées ou physiologiques", met en garde Mélodie Dewever.

Attention également aux huiles photosensibilisantes pendant l’été (agrumes : citron, orange, mandarine, bergamote, citron vert, pamplemousse, ...) qui peuvent causer des réactions cutanées. "Il n’est pas conseillé de les appliquer sur la peau avant de s’exposer au soleil. D'autres huiles essentielles phototoxiques sont à éviter également comme l'huile de racine d'angélique, le cumin, la verveine citronnée", conclut la naturopathe.

Sources

Merci à Mélodie Dewever, naturopathe et experte France pour la marque Sunday Natural (www.m-insideout.com ; https://www.sunday.fr)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.