Sommaire

Vous le savez sûrement déjà, mais il est important de rappeler qu’une exposition au soleil rime indéniablement avec protection. Si on pense facilement aux balades, aux après-midi à la mer ou aux journées piscine, mieux vaut ne pas oublier sa peau pour autant. Dès les premiers rayons du soleil, protégez-la avec une crème adaptée.

Coup de soleil : les bons gestes immédiats

Même si elle met en place sa propre défense naturelle en s’épaississant et en sécrétant une mélanine qui pigmente sa couleur, la peau n’est pas à l'abri d’un coup de soleil. Celui-ci est une brûlure causée par les rayons ultraviolets du soleil : les UVB, en majorité, mais aussi les UVA. On en souffre lorsque la peau est peu ou mal protégée. Les personnes à phototypes clairs (cheveux blonds, roux, peau pâle) et les enfants sont les plus sujets à « recevoir » un coup de soleil. Après ce type d’agression, il est possible de se sentir fiévreux ou d'avoir mal à la tête. Frissons et cloques sont alors au rendez-vous.

Après un coup de soleil, et dès l’arrivée des premiers symptômes, il faut absolument se mettre à l'ombre et ne plus s'exposer à l'astre scintillant. Prenez un bain ou une douche tiède. Mieux vaut éviter l’eau froide directement. Évitez les crèmes comme la benzocaïne, qui peuvent emprisonner la chaleur à l’intérieur de la peau. Mieux vaut privilégier des produits doux comme l’aloe vera.

Si vous souffrez trop, vous pouvez prendre un ibuprofène. Assurez-vous enfin que les zones touchées par votre coup de soleil sont bien recouvertes lors de prochaines sorties. Il est évidemment recommandé de boire beaucoup lors des deux trois jours qui suivent la brûlure. Il est également bon de savoir que certains aliments peuvent vous aider à adoucir les symptômes d’un coup de soleil. Nous vous les listons dans les pages suivantes.

Misez sur des aliments riches en eau

Le concombre, par exemple, peut être un allié de choix pour lutter contre les coups de soleil. C’est le légume le plus riche en eau. En moyenne, les fruits et légumes contiennent entre 70 et 90 % d’eau. Le concombre vous aide à vous hydrater et à rafraîchir la peau. Vous pouvez les poser directement sur votre peau en fines tranches (comme pour un masque contours des yeux). Mais vous pouvez également mixer le concombre pour en obtenir une purée et la déposer sur votre peau. Effet fraîcheur garanti, il vous aide à apaiser la zone choisie une dizaine de minutes. Bien sûr, vous pouvez également le déguster pour vous hydrater.

La pomme de terre, dans le même genre, est tout aussi efficace ! L’amidon qu’elle contient aide à absorber la chaleur de la brûlure. Ses propriétés antibactériennes peuvent aider à la régénération de la peau. Le miel, en cas de brûlure légère, soulage la peau et accélère la cicatrisation. Pour cela, appliquez le miel sur la peau et laissez agir 15 minutes puis rincez à l’eau tiède. Vous pouvez renouveler l’opération jusqu’à trois fois par jour.

Coup de soleil : essayez le cataplasme de yaourt

Le yaourt peut être utilisé de la même manière si le coup n’est pas trop intense. Un cataplasme de yaourt nature peut servir à apaiser et rafraîchir la peau. Les ferments lactiques contenus dans le yaourt ont, en effet, des bienfaits anti-inflammatoires. Laissez poser une quinzaine de minutes avant de rincer à l’eau tiède. Enfin, la tomate peut également vous aider à traverser une brûlure. Elle contient un antioxydant appelé lycopène qui permet la reconstruction de la peau et soulage les brûlures. Elle empêche également l’apparition de cloques. Pour cela, découpez en rondelles et posez aux endroits nécessaires quelques minutes.

Attention toutefois, de nombreux dermatologues déconseillent fortement l'application d'aliments sur la peau - en particulier lorsque celle-ci est brûlée ou à vif. Cela peut provoquer des réactions allergiques et favoriser les allergies alimentaires dans le futur.

Hydratation : mangez des fruits et légumes

En plus de vous hydrater par la boisson, vous pouvez également manger certains aliments pour vous aider à passer « confortablement » un coup de soleil. Il s’agit de s’orienter vers des aliments qui contiennent plus d’eau que ceux que vous mangez habituellement.

Nous le disions un peu plus haut, mais il est important de s’hydrater durant les deux trois jours qui suivent le coup de soleil. Le soleil déshydrate non seulement la peau, mais aussi le reste du corps. Ce qui explique la sensation de fatigue après une journée d’exposition.

On opte donc pour les fruits gorgés d’eau comme la pastèque, le melon jaune ou le raisin. Vous pouvez également choisir les légumes que nous évoquions tout à l’heure pour hydrater de l’extérieur comme le concombre, la laitue, les tomates ou les courgettes. Il ne faut pas hésiter. On évite par contre l’alcool qui a tendance à déshydrater.

Certains légumes aident à prévenir les coups de soleil

Il est toujours indispensable de protéger sa peau, notamment avec une crème solaire, mais certains aliments peuvent également vous éviter de vilains coups de soleil. La carotte, par exemple ! Avec son bêta-carotène (précurseur de la vitamine A) elle active la production de mélanine. Préférez-les cuites dans une salade par exemple.

D’autres aliments riches en vitamine C et bêta-carotène peuvent vous aider. Pour ce faire, optez pour les légumes colorés comme les fraises, la mangue, l’abricot, le pamplemousse, le citron, les pêches, les épinards... La vitamine A contenue dans certains aliments plus « gras » sont également indispensables à votre peau. Vous la trouverez dans le jaune d’œuf, les poissons gras comme le saumon ou dans les produits laitiers comme le fromage ou le beurre.

En cas de problème, consultez un médecin

Toujours est-il, s’il est trop tard et que le coup de soleil est déjà là : prenez-en soin. Vous pouvez demander conseil à votre médecin ou à un pharmacien si votre brûlure est très étendue, si la brûlure provoque de grosses cloques ou s’il y a des signes d’infection de la peau comme une augmentation de la rougeur, de la douleur ou si vous constatez une enflure ou du pus. Allez voir un professionnel si vous souffrez de maux de tête, de confusion ou d’étourdissements qui laissent penser à une insolation. De même si vous présentez des douleurs oculaires et ne supportez plus la lumière.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci à Mathilde Gibeaux, diététicienne. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.