Demence : 5 facons de ralentir le declin cognitif

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé : “La démence est un syndrome dans lequel on observe une dégradation de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de l’aptitude à réaliser les activités quotidiennes. On compte 50 millions de personnes atteintes de démence dans le monde et il apparaît chaque année près de 10 millions de nouveaux cas.”

La démence, une maladie neurodégénérative

Le syndrome de démence est une pathologie neurodégénérative tout comme la maladie d’Alzheimer. Ces troubles entraînent une perte d’autonomie progressive qui résulte de deux facteurs essentiels :

  • Le processus dégénératif ; 
  • Des lésions vasculaires.

L’âge est évidemment un facteur de risque majeur mais ce n'est pas le seul. En effet, les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, le diabète et l’hypercholestérolémie jouent un rôle important dans la survenue du déclin cognitif. Des antécédents familiaux de maladies neurodégénératives sont également à prendre en compte ainsi que la sédentarité et le peu d’activités (physiques et sociales).

Déclin cognitif : pas de traitement contre la démence

Actuellement, il n’existe aucun traitement curatif pour les personnes souffrant de démence et autres maladies neurodégénératives. Ainsi, l’objectif est de diagnostiquer le patient le plus précocement possible afin de lui proposer une prise en charge adaptée et de ralentir au maximum les signes de déclin cognitif. Il existe tout de même quatre médicaments sur le marché qui ne mettent pas tous d’accord les médecins. D’ailleurs, ces traitements ne sont pas remboursés et de nombreuses personnes n’y ont pas accès par manque de moyen financier.
Selon la Fondation Recherche Alzheimer40% des cas de maladies d’Alzheimer pourraient être évités grâce à une prévention adaptée et la prise en compte de certains facteurs de risque modifiables.” La prévention joue donc un rôle essentiel que ce soit dans la survenue des maladies neurodégénératives comme pour en freiner les symptômes. Voici 5 façons de ralentir le déclin cognitif.

Apprendre de nouvelles choses

1/5
young man reading a book

Lire un livre ou apprendre une langue étrangère permet une bonne stimulation cérébrale qui engendre de la réserve cognitive. Ainsi, cela permet de freiner les signes de déclin cognitif

Réduire le stress

2/5
close-up indoor image of good-looking caucasian female taking deep breath with enjoyment, sitting with eyes closed, arms ...

Le stress et l’anxiété affectent la production d’hormones et le système immunitaire. Le stress peut avoir un impact négatif sur votre sommeil et ainsi accélérer certains processus du déclin cognitif. Pour y remédier, l’activité sportive ou des exercices de relaxation et de respiration peuvent être bénéfiques. 

Consommer certains fruits et légumes

3/5
Démence : 5 façons de ralentir le déclin cognitif

Les aliments riches en antioxydants, bon pour le corps et le cerveau sont souvent des aliments colorés. De même, les fraises et les légumes à feuilles sont excellents pour la mémoire.  

Boire du thé vert

4/5
fresh green tea with tea leaves in the water

Avec sa composition riche en caféine, théine, L-théanine et EGCG (flavanol), le thé vert est LA boisson idéale pour prévenir et freiner les signes de démence.

Voir la suite du diaporama

Manger du poisson

5/5
olympus digital camera

Les poissons gras sont riches en oméga 3 et renferment des propriétés anti-inflammatoires ; ils sont excellents pour la mémoire et la bonne santé cérébrale.

Sources

https://www.eatthis.com/news-5-ways-to-stop-dementia/

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/dementia

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-neurodegeneratives/maladie-d-alzheimer-et-autres-demences/la-maladie/#tabs

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.