Miel : 5 choses à savoir avant d'en prendre

Avec une consommation annuelle de miel de plus de 40 000 tonnes, on peut dire que les Français l'ont définitivement intégré dans leurs habitudes alimentaires. Mais savez-vous comment bien le choisir et le consommer ? Connaissez-vous ses contre-indications ? Les naturopathes Marion Mourrin et Anne-Laure Jaffrelo font la lumière sur les choses à savoir impérativement avant de prendre ce célèbre nectar doré.

Publicité

Choisir un miel d'origine française

© IstockApprécié pour ses propriétés antalgiques, antimicrobiennes, cicatrisantes mais également sa douceur et son goût sucré, le miel séduit plus d’un Français : il s’écoulerait en effet 1,3 kilo de miel par seconde dans l’hexagone. Une grande consommation qui est liée à sa disponibilité, puisque l’on peut trouver du miel un peu partout (en grande surface, sur les marchés ou encore directement chez les apiculteurs).

Publicité
Publicité

Attention toutefois : tous les miels ne se valent pas, et cette différence de valeur peut être facilement observée en lisant l’étiquette du produit.

Marion Mourrin, naturopathe, préconise de "choisir un miel français, car on a des normes relativement exigeantes." La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) veille à l’application des règles d’étiquetage qui obligent par exemple à mentionner la date de durabilité, l’adresse du fabricant, du conditionneur ou du vendeur sur les produits mais également le pays d’origine. Un miel sur lequel est inscrit "Origine France" ou "Récolté en France" "nous assure qu’il n’y a pas de mélange ou d’ajout d’autres substances", affirme-t-elle. En effet, la consommation de miel en France étant supérieure à sa production, la grande majorité des produits est importée de Chine, d’Espagne ou d’Ukraine, des exportateurs qui n’hésitent pas à nous tromper sur la marchandise en y ajoutant des sirops sucrés.

Afin d’éviter l’arnaque du faux miel, le mieux reste donc d’acheter son miel à "un apiculteur local qui, lui, ne va pas utiliser de mélange, explique Marion Mourrin. Privilégiez également les miels fraîchement récoltés en regardant la date de durabilité, vérifiez la liste d’ingrédients et assurez-vous que le miel soit pur, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas d’autres ingrédients à l’intérieur : ni additif, ni conservateur, ni sirop. Le miel est un produit naturel, il n’a besoin de rien d’autre. Quand il est bien récolté, il se suffit à lui-même."

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X