Sommaire

Le miel est-il recommandable ?

Non. Le miel, qui contient en moyenne 38 % de fructose, 31 % de glucose et divers autres polysaccharides, parmi lesquels du saccharose, ne peut en aucun cas être considéré comme un aliment recommandable au diabétique.

Le miel est-il contre-indiqué ?

Non, le miel n’est pas contre-indiqué. Il doit toutefois être intégré dans la ration alimentaire d’un diabétique dans le cadre strict de la ration de glucides qui lui est permise journellement pour le bon équilibre de sa maladie. Attention, le miel ne doit en aucun cas être utilisé pour élargir son régime.

Certains miels ont-il des vertus anti diabétiques ?

Non, le fructose ne représente pas un traitement du diabète sucré et son administration prolongée en lieu et place du glucose n’entraîne aucune influence favorable sur l’évolution de certaines complications du diabète (lésions rétiniennes en particulier). Il en résulte donc qu’aucun miel, même ceux qui sont très riches en fructose, ne peut constituer une quelconque thérapeutique (ou aide thérapeutique) du diabète, quelle qu’en soit sa forme clinique.

Quand le miel a-t-il un intérêt ?

Chez le diabétique traité à l’insuline, le miel peut être très utile en cas de surdosage accidentel de la dose de ce médicament qui provoque un état d’hypoglycémie pouvant aller jusqu’au coma. Dans de tels cas, l’ingestion immédiate de miel va apporter rapidement du glucose dans le sang et corriger immédiatement les effets dramatiques de ce surdosage insulinique. Il s’agit donc là d’un moyen simple et salvateur que toute famille ou entourage d’un diabétique se doit de bien connaître.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.